Affaire de Xavier Dupont de Ligonnès : « Trois choses laissent penser qu’il est vivant », explique l'auteur d’un livre sur l’affaire

Publié le par 20 Minutes par David Phelippeau

INTERVIEW En 2016, Jean-Michel Laurence avait écrit (avec Béatrice Fonteneau) un livre sur l’affaire Dupont de Ligonnès dans lequel il défendait la thèse de la cavale 

Jean-Michel Laurence et Béatrice Fonteneau, journalistes et auteurs du livre «Le mystère Dupont de Ligonnès». — Editions L'Archipel

Jean-Michel Laurence et Béatrice Fonteneau, journalistes et auteurs du livre «Le mystère Dupont de Ligonnès». — Editions L'Archipel

  • Xavier Dupont de Ligonnès aurait été interpellé à Glasgow en Ecosse ce vendredi.
  • Il est recherché depuis 2011 pour le meurtre de sa femme et de ses quatre enfants.
  • Le journaliste Jean-Michel Laurence avait écrit un livre en 2016 dans lequel il étayait la thèse de la cavale.

« Une copine m'a appelé pour me prévenir, je ne la croyais pas… » Jean-Michel Laurence, co-auteur (avec Béatrice Fonteneau) en 2016 du livre Le mystère Dupont de Ligonnès, n’en revient toujours pas que Xavier Dupont de Ligonnès ait été retrouvé ce vendredi à l’aéroport de Glasgow (Ecosse), alors qu’il débarquait d’un vol en provenance de Roissy. Le journaliste a pourtant défendu la thèse de la cavale. « Nos investigations nous font penser qu’il serait vivant et en cavale », confiait-il à 20 Minutes en 2017. Ce vendredi soir, il est revenu pour 20 Minutes sur ce coup de théâtre.

Comment avez-vous appris la nouvelle ?

J’ai appris ça dans la soirée. Une copine m’a appelé pour me prévenir, je ne la croyais pas. J’ai ensuite regardé mon portable et j’avais des dizaines de messages et appels en absence. Je tiens à dire qu’il faut rester prudent car il y a les empreintes digitales ok, mais il faut une preuve scientifique pure et dure. Ils ont l’ADN de Dupont de Ligonnès au laboratoire IGNA (Institut Génétique Nantes Atlantique) de Nantes, je le sais. Je m’attendais à ce qu’on le retrouve, je l’espérais même.

Qu’est ce qui vous faisait penser qu’il était vivant ?

Dans notre enquête journalistique, on avait présenté ce cas de figure en se basant sur trois points. Tout d’abord, Xavier Dupont de Ligonnès avait déposé de l’argent liquide sur un compte en banque avant de partir de Nantes. De plus, il avait demandé à son beau-frère de faire l’actualisation de son dossier Pôle emploi. Enfin, quand il disparaît totalement le 15 avril 2011 au Formule 1 de Roquebrune-sur-Argens, on a eu la certitude qu’il avait écouté les messages des policiers nantais laissés sur son portable et qu’il savait qu’il était recherché.

Comment imaginez-vous la suite ?

On se pose beaucoup de questions. Qu’est-ce qu’il a pu faire pendant ces huit années ? A-t-il changé complètement de vie ? Sous quelle identité vivait-il ? Il ne faut pas oublier qu’il n’y a pour l’heure aucune preuve matérielle qui indique qu’il est l’auteur de la tuerie de Nantes. Il y a évidemment de gros soupçons. Avec Béatrice, on continuait d’enquêter dans notre coin. On avait des pistes… mais aucune du côté de Glasgow.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article