Brest. L’ancien député Jo Gourmelon est décédé

Publié le par Ouest-France

Il restera un homme qui a marqué la gauche locale, à Brest (Finistère) et su donner un nouveau souffle à toutes les institutions où il s’est impliqué. Jo Gourmelon est décédé ce dimanche 6 octobre 2019, à l’âge de 81 ans.

Joseph Gourmelon en 2008. | ARCHIVES OUEST-FRANCE

Joseph Gourmelon en 2008. | ARCHIVES OUEST-FRANCE

C’est un homme qui a marqué la vie politique locale qui est décédé ce dimanche 6 octobre 2019. Joseph Gourmelon, 81 ans, a été député du Finistère, président de la Communauté urbaine de Brest (CUB) et conseiller général de Brest-Bellevue, entre 1977 et 2008.

Fortement marqué à gauche, il a adhéré très vite aux idées du Parti socialiste, et plus particulièrement à celles de Laurent Fabius. Contrôleur divisionnaire des douanes, il s’est découvert au fil des années un intérêt marqué pour la politique.

Avec un fort caractère, il va débuter en politique par le quartier de Brest-Bellevue, dont il sera le conseiller général de 1973 à 2008. Un attachement qui ne se démentira pas tout au long de ces années. Et un tremplin pour se lancer dans d’autres mandats.

Forte personnalité

Porté par la vague rose des années Mitterrand, il sera président de la communauté urbaine de Brest, de 1977 à 1981, et député du Finistère, durant trois mandats successifs, de 1981 à 1993.

Au fil des années, son marquage très à gauche et son fort caractère vont lui valoir de batailler au sein de son parti et quelques inimitiés. Il quittera d’ailleurs le Parti socialiste entre 1997 et 2001.

En 2008, Jo Gourmelon s’était retiré de la politique et vivait depuis à Plouguerneau. Il avait aussi quitté les différentes institutions dans lesquelles il s’était investi, le CHU de Brest, la compagnie aérienne Finist’Air, la SEM de Port-La-Forêt ou le Grand hôtel de la mer à Morgat…

Selon ses dernières volontés, Jo Gourmelon sera enterré dans l’intimité. Son corps repose à l’Espace funéraire Laot de Lannilis, où des visites sont possibles lundi de 10 h à 18 h et mardi de 9 h à 12 h.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article