Canada : la CIA utilisait des patients québécois pour des lavages de cerveau

Publié le par RTL édité par Cassandre Jeannin

Dans les années 50 et 60, en pleine guerre froide, la CIA s'est servie de patients québécois comme cobayes. Ils voulaient leur effacer la mémoire pour voir s'ils pouvaient reprogrammer leurs psychés à des fins militaires. 

 Un hôpital à Montréal, au Québec (illustration) Crédit : AFP

Un hôpital à Montréal, au Québec (illustration) Crédit : AFP

Enorme scandale au Canada. Au Québec, des centaines de patients qui étaient soignés dans les années 50 et 60 pour des dépressions ou des douleurs dans les instituts psychiatriques de Montréal ont été torturés pour le compte de la CIA. Les renseignements américains pensaient avoir trouvé les parfaits cobayes. 

Après la guerre de Corée, la CIA croit que les communistes ont trouvé la clé du lavage de cerveau et les Américains veulent l'avoir aussi. En pleine guerre froide, ils réalisent à Montréal des expériences de manipulation cérébrale. L'objectif est d'effacer la mémoire de patients lambdas pour voir s'ils peuvent reprogrammer leurs psychés à des fins militaires. 

Pendant près de 20 ans, des centaines de Canadiens comme la mère de Chantal subissent ces expériences à base de LSD ou d'électrochocs. "Selon le rapport, elle a commencé à manifester des symptômes de schizophrénie durant les sessions d'électrochocs. Elle pensait que les nazis venaient la chercher", confie-t-elle. 

Julie a vu, elle, son père soigné à l'institut pour des douleurs au visage. 50 ans plus tard, elle souffre encore de ce qu'il est devenu. "Quand ma mère a pu revoir mon père après le traitement il avait l'air d'avoir 5 ans et parlait comme un bébé. Dans le dossier médical, ils disaient qu'ils n'étaient pas contents de ses progrès car il gardait des liens avec son ancienne vie. J'ai 66 ans et je pleure toujours à cause de ça", témoigne-t-elle. 

Avec le recours collectif lancé contre le gouvernement canadien, Chantal, Julie et près de 500 autres personnes touchées souhaitent que le Canada reconnaisse enfin avoir participé au programme. Ce qu'il n'a encore jamais fait.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article