L’ex-manager de Gina Lollobrigida accusé de lui avoir extorqué trois millions d’euros

Publié le par Le Figaro

VIDÉO - Andrea Piazzola, ancien «homme de confiance» de la légendaire actrice, âgée aujourd’hui de 92 ans, est soupçonné de lui avoir dérobé de l’argent entre 2013 et 2018. La justice italienne s’est saisie de l’affaire après une plainte déposée par Milko Skofic Jr, le propre fils de l’héroïne de Notre-Dame de Paris.

L’ex manager de Gina Lollobrigida est accusé de lui avoir extorqué plusieurs millions d’euros par le propre fils de l’actrice. Une enquête vient d’être ouverte à Rome. Abaca

L’ex manager de Gina Lollobrigida est accusé de lui avoir extorqué plusieurs millions d’euros par le propre fils de l’actrice. Une enquête vient d’être ouverte à Rome. Abaca

L’affaire fait grand bruit de l’autre côté des Alpes. La justice italienne vient de décider d’ouvrir une enquête sur Andrea Piazzola, l’ancien homme de confiance de la légendaire actrice romaine Gina Lollobrigida. Âgé aujourd’hui de 32 ans, l’ex-manager de la star, est soupçonné de lui avoir extorqué 3 millions d’euros entre 2013 et 2018.

La plainte contre Andrea Piazzola a été déposée par le propre fils de l’icône italienne, Milko Skofic Jr qui entretient, de façon notoire, de mauvaises relations avec sa mère depuis de longues années.

Selon lui, cet ancien manager autoproclamé, aurait abusé du «manque de discernement de l’actrice», aujourd’hui âgée de 92 ans. Il aurait ainsi vendu trois appartements situés près de la place d’Espagne à Rome et aurait détourné directement des centaines de milliers d’euros des comptes en banques de Gina Lollobrigida afin notamment de s’offrir une Ferrari et une luxueuse BMW.

Pour l’instant Gina Lollobrigida n’a pas encore réagi à cette affaire. Dimanche 21 juillet, après avoir reçu un prix pour l’ensemble de sa carrière au Festival du film de Taormina, elle a seulement réaffirmé sa volonté et sa capacité à gérer son patrimoine.

Un patrimoine encore considérable, puisqu’il a été estimé récemment 18 millions d’euros. Pour mémoire, les bijoux de l’inoubliable Esmeralda de Notre-Dame de Paris de Jean Delannoy ont été récemment vendus aux enchères 3,9 millions d’euros. Un trésor, assurément, à même d’exciter toutes les convoitises.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article