Cercle Wagram : Jean Casta mis en examen et écroué

Publié le par France Soir

Le maire de Pietralba a été mis en examen pour association de malfaiteurs en vue de commettre des extorsions en bande organisée, complicité d'extorsion en bande organisée et recel d'abus de confiance. Il a été écroué dans l'enquête autour du Cercle de jeux Wagram.

Le maire de Pietralba a été incarcéré jeudi soir à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne) SIPA

Le maire de Pietralba a été incarcéré jeudi soir à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne) SIPA

Le maire de Pietralba a été mis en examen pour association de malfaiteurs en vue de commettre des extorsions en bande organisée, complicité d'extorsion en bande organisée et recel d'abus de confiance. Il a été écroué dans l'enquête autour du Cercle de jeux Wagram.

Le maire porteur d'enveloppes ?

L'enquête est menée par les juges Serge Tournaire et Hervé Robert de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) et le service central des courses et jeux de la police judiciaire française. Elle recouvre « deux volets, l'un relatif au grand banditisme, l'autre au fonctionnement du cercle de jeux ». Jean Casta est soupçonné de « blanchiment d'argent ». Il est suspecté d'avoir convoyé « des enveloppes » entre la Corse et le cercle de jeux, selon une source proche du dossier.

L'ombre de la « Brise de Mer »

Vingt personnes avaient déjà été interpellées début mars, dont sept ont été mises en examen et écrouées. Parmi elles, figurent notamment l'un des « pivots » présumés du dossier, Ange Guazelli, réputé proche du gang de la « Brise de Mer », du nom d'un bar de Bastia où ses membres avaient leurs habitudes. L'enquête cherche à faire la lumière sur une « guerre des gangs » au sein du milieu corse pour prendre le contrôle du prestigieux Cercle Wagram, tout près des Champs-Elysées à Paris, fermé depuis juin 2011 après une première vague d'interpellations.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article