Histoires 14-18 : Hollywood en guerre

Publié le par France 3 Grand Est

© US National Archives/Pathé Gaumont

© US National Archives/Pathé Gaumont

Des appareils photo, des caméras...Dès leur entrée en guerre, les Etats-Unis ont pris soin de leur image, faisant notamment appel à l'industrie du cinéma pour promouvoir l'action des soldats américains.

Mais derrière la guerre de la propagande, c'est une véritable guerre commerciale qu'Hollywood est venue livrer en Europe.

Dès avril 1917, un comité en charge de l'information est mis en place aux Etats-Unis. A sa tête, un ancien journaliste, George Creel, qui fait de la conquête des esprits une priorité. Pour justifier l'intervention américaine, il fait appel au cinéma.

Des vedettes font la promotion des emprunts de guerre. Quant aux opérateurs, ils réalisent des documentaires sur l'armée américaine ou des films d'actualité : les Official War Reviews.

Mais les distributeurs refusent de projeter ces films de propagande.

Un Américain sur quatre est originaire d'un des pays européens en guerre : un public que l'industrie du cinéma craint de perdre. Le gouvernement met alors ses films à disposition d'associations. Craignant une concurrence déloyale, Hollywood trouve un compromis : les salles de cinéma accueilleront des bénévoles venus « vendre la guerre », les « four minutes men » qui interviennent au moment des changements de bobines. Et pour pouvoir exporter en Europe, les producteurs acceptent que 20% des films soient fournis par les autorités.

Travellings, gros plans, effets spéciaux... Les films d'Hollywood apportent à l'Europe une nouvelle écriture. Un modèle culturel qui s'impose en quantité industrielle. Avant-guerre, la moitié de la production était fournie par le cinéma européen.

Au début des années 20, 80% des films viennent des Etats-Unis.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article