Enfermé par sa mère pendant 28 ans : séquestrations d’enfants, quels précédents dans le monde ?

Publié le par Sud Ouest avec AFP

En Suède, un homme de 41 ans a été enfermé contre son gré par sa mère durant 28 ans. Cette histoire de séquestration d’enfant n’est pas sans en rappeler d’autres.

Derrière les portes, se cachent parfois des histoires de famille sordides. © Crédit photo : JONATHAN NACKSTRAND / AFP

Derrière les portes, se cachent parfois des histoires de famille sordides. © Crédit photo : JONATHAN NACKSTRAND / AFP

L’arrestation mardi en Suède d’une septuagénaire soupçonnée d’avoir enfermé son fils pendant près de 30 ans évoque de précédents cas frappants de séquestration familiale et autres "maisons de l’horreur" dans le monde.

Chasser les "mauvais esprits"

En octobre 2019, un père de famille, qui vivait reclus avec ses six enfants depuis près d’une décennie dans une ferme isolée aux Pays-Bas, est arrêté par la police.

Ancien membre d’une secte, l’homme de 67 ans est notamment accusé d’avoir privé les enfants de leur liberté, de les avoir "frappés, de leur avoir donné des coups de pied et de les avoir privés de manger et de boire". Il voulait chasser les "mauvais esprits" et les préserver de "l’impureté" du monde extérieur, selon le parquet.

La famille était enfermée dans la cave de la maison.  © Crédit photo : WILBERT BIJZITTER AFP

La famille était enfermée dans la cave de la maison. © Crédit photo : WILBERT BIJZITTER AFP

"Maison de l’horreur" en Californie

Ina Rogers, une mère de famille de 30 ans, et son mari Jonathan Allen, 29 ans, sont été arrêtés le 31 mars 2018 à leur domicile de Fairfield, au nord de San Francisco. Leurs dix enfants y vivaient dans des conditions sordides, torturés par leurs parents, y compris par des simulations de noyade et à l’eau bouillante.
 

Enchaînés à un lit

En janvier 2018, à Perris, au sud-est de Los Angeles, la police trouve 13 frères et soeurs, âgés de deux à 29 ans, séquestrés depuis des années au domicile de leurs parents. Ils étaient dans l’obscurité, affamés et dans d’extrêmes conditions de saleté, certains enchaînés à un lit. L’une des filles, âgée de 17 ans, avait réussi à donner l’alerte.

Les parents, David Turpin, 57 ans, et son épouse Louise, 50 ans, ont été condamnés à la réclusion à perpétuité en avril 2019.

Josef Fritzl a été condamné à la prison à vie.  © Crédit photo : HELMUT FOHRINGER / AFP

Josef Fritzl a été condamné à la prison à vie. © Crédit photo : HELMUT FOHRINGER / AFP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article