Royaume-Uni : George Blake, célèbre espion britannique du KGB, est mort

Publié le par RTL par Gaétan Trillat et AFP

Cet agent double britannique pendant la Guerre froide, célébré comme un héros à Moscou, est décédé à 98 ans.

Royaume-Uni : George Blake, célèbre espion britannique du KGB, est mort

Royaume-Uni : George Blake, célèbre espion britannique du KGB, est mort

Il avait choisi de dédier sa vie à l'URSS, un choix qu'il n'a jamais regretté même après la chute de l'empire soviétique : George Blake, agent double britannique passé dans les rangs du KGB dans les années 1950, est mort à 98 ans, ont annoncé ce samedi 26 décembre les autorités russes.

"Aujourd'hui, le légendaire officier du renseignement George Blake, n'est plus. Il aimait sincèrement notre pays, admirait l'exploit de notre peuple au cours de la Seconde Guerre mondiale", a déclaré le porte-parole des services de renseignements extérieurs russes (SVR), Sergueï Ivanov.

Le président russe Vladimir Poutine a présenté ses "sincères condoléances". "Blake était un brillant professionnel, doté d'une vitalité et d'un courage particuliers", a-t-il indiqué dans un communiqué du Kremlin. "Le souvenir de cet homme légendaire restera à jamais dans nos cœurs."

Échappé de prison

Ancien membre de la résistance aux Pays-Bas pendant la Seconde Guerre mondiale puis agent du MI6, les services de renseignement extérieurs britanniques, George Blake a proposé ses services aux Soviétiques après avoir été témoin de bombardements américains sur des populations civiles en Corée.

Il a fourni les noms de centaines d'agents au KGB et révélé l'existence d'un tunnel secret à Berlin-Est utilisé pour espionner les Soviétiques. Dénoncé par un agent polonais, il est condamné en 1961 à 42 ans de réclusion en Grande-Bretagne. Il parvient à s'échapper de prison cinq ans plus tard à l'aide d'une échelle en corde et de ses camarades de cellule.

En fuite, George Blake réussit à traverser le Rideau de fer et passe pour toujours à l'Est. Célébré comme héros à Moscou, il avait reçu le rang de colonel par les services de renseignement soviétiques, devenus ensuite russes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article