Kamala Harris, Michelle Obama, Hillary Clinton... Pourquoi ces démocrates portaient du violet pour l'investiture de Joe Biden

Publié le par franceinfo, France Télévisions

La tenue de la vice-présidente était un clin d'œil au bipartisme américain, et au mouvement des suffragettes.

Hillary Clinton, Kamala Harris et Michelle Obama lors de l'investiture de Joe Biden au Capitole, à Washington, le 20 janvier 2021. (AFP)

Hillary Clinton, Kamala Harris et Michelle Obama lors de l'investiture de Joe Biden au Capitole, à Washington, le 20 janvier 2021. (AFP)

Une robe et un manteau d'un violet franc. Kamala Harris a fait un choix très symbolique au moment d'enfiler sa tenue pour la cérémonie d'investiture au Capitole, à Washington, mercredi 20 janvier. Le violet est en effet la couleur du bipartisme aux Etats-Unis : le mélange du rouge des républicains et du bleu des démocrates. "C'est une couleur importante aux yeux" de Kamala Harris, précise la journaliste de CNN Abby Phillip, citée par le HuffPost. "Quand elle s'est présentée aux primaires, les couleurs de sa campagne étaient le violet et le jaune." Un symbole qui fait écho au discours d'unité prononcé par Joe Biden lors de la cérémonie, au cours de laquelle Kamala Harris et lui ont officiellement pris leurs fonctions à la tête du pays.

La tenue de la vice-présidente est aussi un clin d'œil à Shirley Chisholm, première Afro-Américaine candidate à la Maison Blanche. En 1972, la démocrate avait utilisé du violet dans ses tracts de campagne, poursuit le HuffPost. Cette couleur est par ailleurs celle du mouvement des suffragettes, comme le blanc (couleur choisie par Kamala Harris pour son discours de victoire, en novembre), souligne Marie-Claire (en anglais). Comme la vice-présidente, plusieurs autres femmes ont arboré cette couleur lors de la cérémonie d'investiture : les ex-Premières dames Michelle Obama et Hillary Clinton, ainsi que la sénatrice progressiste Elizabeth Warren, qui arborait une écharpe violette.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article