Mort de Robert Hossein : comment Angélique Marquise des anges a brisé la carrière de Michèle Mercier

Publié le par Gala par Alexandre Bernard

« Il y a tellement de jalousie ». Figure emblématique de la saga Angélique Marquise des anges, dans les années 1960, aux côtés du regretté Robert Hossein, Michèle Mercier a vu sa carrière s’arrêter brutalement après la série de films de Bernard Borderie.

Mort de Robert Hossein : comment Angélique Marquise des anges a brisé la carrière de Michèle Mercier
Mort de Robert Hossein : comment Angélique Marquise des anges a brisé la carrière de Michèle Mercier

Après ce rôle, tout s’est arrêté pour elle. Figure emblématique de la saga Angélique Marquise des anges, de Bernard Borderie, dans les années 1960, Michèle Mercier a eu la chance d’évoluer aux côtés de Robert Hossein décédé ce jeudi 31 décembre. Après cette série de films à succès, si le metteur en scène de 93 ans a pu jouir d’une carrière prospère et triomphante, ce ne fut pas le cas pour sa camarade de jeu. Dans le documentaire, Michèle Mercier, l’insoumise, diffusé en 2011 sur Paris Première, la comédienne s’était confiée sur cet arrêt brutal.

"Ce sera la grande interrogation jusqu'à la fin de mes jours !, confiait Michèle Mercier, cité par Amo Mama, dans  son documentaire. Je ne suis pas parano, mais je vais finir par me demander qui m'en veut." Puis, la partenaire de Robert Hossein poursuivait : "C'est une profession où il y a tellement de jalousie, que le métier a sans doute fini par se convaincre qu'habitant le Midi, je n'avais plus besoin de rien." Depuis, Michèle Mercier a dû tirer un trait définitif sur sa carrière de comédienne. Selon Amo Mama, elle vivrait "de pas grand-chose", ses royalties pour ses participations dans Angélique Marquise des anges ne lui rapportant que très peu d’argent.

Une relation houleuse avec Robert Hossein

Si Angélique et Joffrey de Peyrac furent mariés à l’écran, lorsque les caméras étaient coupées, la relation entre leurs interprètes semblait houleuse. "Il n'a jamais pensé qu'à lui, lâchait Michèle Mercier à propos de Robert Hossein dans son documentaire. Je l'ai bouclée pendant plus de quarante ans. Ras-le-bol !" La comédienne garde un souvenir amer du géant du théâtre populaire. "Je l'ai aidé à plusieurs reprises, mais il n'a jamais renvoyé l'ascenseur. Pire, il a été un des premiers à m'enfoncer. Quand il a monté 'Angélique' au théâtre, je l'ai découvert sur une colonne Morris."

Vexée de ne pas avoir été informée du projet de son ancien partenaire, Michèle Mercier s’est lancée dans un procès, qu’elle a gagné pour récupérer les droits sur la saga de Bernard Bordier, dont elle estime avoir été privée. "Il m'a dit : 'Si je fais comme toi, les producteurs ne me feront plus faire de films'", s’était-elle souvenue. Une réflexion qu’elle avait qualifiée de "lâche" dans Michèle Mercier, l’insoumise.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article