Allemagne: Irmgard F., 95 ans, ancienne secrétaire d'un camp d'extermination nazi, va être jugée pour complicité de meurtre

Publié le par i24NEWS

L'acte d'accusation contre Irmgard F. est basé sur les témoignages de survivants vivant aux USA et en Israël

Cette photo prise le 2 septembre 2016 montre l'ancien camp de concentration nazi allemand Stutthof à Sztutowo, dans le nord de la Pologne - Mateusz Ochocki / KFP / AFP

Cette photo prise le 2 septembre 2016 montre l'ancien camp de concentration nazi allemand Stutthof à Sztutowo, dans le nord de la Pologne - Mateusz Ochocki / KFP / AFP

Une femme âgée de 95 ans a été inculpée en Allemagne pour avoir occupé le poste de secrétaire d'un commandant dans un camp d'extermination nazi pendant la Shoah, a rapporté dimanche le Jewish Telegraphic Agency (JTA).

Identifiée uniquement comme Irmgard F., en vertu des lois allemandes sur la protection de la vie privée, l'ancienne secrétaire est accusée de complicité dans le meurtre de 10.000 personnes au camp de concentration de Stutthof, situé en Pologne. 

Elle sera toutefois jugée par un tribunal pour mineurs car elle avait moins de 21 ans lorsqu'elle travaillait au camp.

L'acte d'accusation contre Irmgard F., qui résiderait à présent dans une maison de retraite au nord de Hambourg, est basé sur les témoignages de survivants des camps vivant actuellement aux États-Unis et en Israël.

L'Allemagne a poursuivi plusieurs complices accusés de crimes de guerre nazis depuis la condamnation en 2011 à Munich de l'ancien garde John Demjanjuk, qui vivait aux États-Unis avant d'être arrêté, extradé et jugé pour son rôle au camp d'extermination de Sobibór. Il a été reconnu coupable de complicité du meurtre de près de 30.000 Juifs.

L'affaire Demjanjuk a créé un précédent selon lequel le fait d'être gardien dans un camp d'extermination était suffisant pour être considéré comme complice d'un meurtre. L'acte d'accusation contre Irmgard F. résulte d'une enquête de cinq ans, selon les procureurs.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article