Disparition de Delphine Jubillar - "Je reste persuadé qu'on va finir par trouver : le crime parfait, cela n'existe pas"

Publié le par L'Indépendant par N.M.

Plus de deux mois après sa disparition dans le Tarn, sa famille et ses proches restent toujours aucun signe de vie de Delphine Jubillar.

Delphine Jubillar n'a pas reparu depuis la nuit du 15 au 16 décembre.

Delphine Jubillar n'a pas reparu depuis la nuit du 15 au 16 décembre.

Alors que la jeune mère a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines (Tarn), "il y a une seule certitude pour la famille, c'est que Delphine, elle n'aurait jamais pu quitter ses enfants", âgés de 6 ans et 20 mois, souligne maître Laurent Nakache-Haarfi, avocat des frères et de la sœur de la disparue, auprès de France Bleu Occitanie. 

"Elle n'aurait jamais abandonné ses enfants"

La jeune infirmière de 33 ans venait "d'être maman pour la deuxième fois d'une petite fille, qui vient de faire ses premiers pas pendant ces deux derniers mois", a souligné l'avocat, qui s'exprimait pour la première fois auprès des médias. "Elle n'aurait jamais abandonné sa famille, jamais abandonné ses enfants", a-t-il insisté.
"Jamais bon signe quand ça dure trop longtemps ce genre de recherches"

"Au moment de sa disparition, ils étaient en train de préparer Noël en famille, a raconté Me Nakache-Haarfi. Ce n'est jamais bon signe quand ça dure trop longtemps ce genre de recherches. Moi je reste persuadé qu'on va finir par trouver : le crime parfait, cela n'existe pas. Surtout dans de tels dossiers, surtout de nos jours".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article