Le réalisateur Bertrand Tavernier est mort à l'âge de 79 ans

Publié le par franceinfo, Radio France

Réalisateur, scénariste, acteur, producteur et écrivain, Bertrand Tavernier est décédé ce jeudi à Sainte-Maxime, dans le Var. 

Bertrand Tavernier, le 1er décembre 2019, au Festival international du film à Marrakech, au Maroc. (FADEL SENNA / AFP)

Bertrand Tavernier, le 1er décembre 2019, au Festival international du film à Marrakech, au Maroc. (FADEL SENNA / AFP)

Le réalisateur Bertrand Tavernier est mort jeudi 25 mars à l'âge de 79 ans dans sa villa de Sainte-Maxime, dans le Var, annonce son entourage à franceinfo.

L’Institut Lumière, cinémathèque nationale de Lyon dont Bertrand Tavernier était président, a fait part jeudi sur Twitter de sa "tristesse" et de sa "douleur", après la mort du cinéaste. "Avec son épouse Sarah, ses enfants Nils et Tiffany et ses petits-enfants, l'Institut Lumière et Thierry Frémaux ont la tristesse et la douleur de vous faire part de la disparition, ce jour, de Bertrand Tavernier", écrit l’institut sur Twitter.

Connu pour ses films Capitaine Conan, Un dimanche à la campagne ou encore Le juge et l'assassin, il a reçu cinq César au cours de sa carrière dont deux en 1976 pour Que la fête commence avec Philippe Noiret, Jean Rochefort et Jean-Pierre-Marielle. Il a dirigé les plus grands noms du cinéma français comme Michel Galabru, Isabelle Huppert, François Cluzet (Autour de minuit), Sophie Marceau (La fille de Dartagnan) ou Philippe Torreton.

Un cinéaste français recompensé à l'étranger

Le cinéaste fut également reconnu à l'étranger et reçut un Lion d'or à la Mostra de Venise 2015 pour l'ensemble de sa carrière. Autour de minuit, qui relate la vie d'un saxophoniste noir-américain à Paris dans les années 1950, fut même nommé aux Golden Globes et récompensé par l'Oscar de la meilleure musique en 1987.

Cinéphile passionné, Bertrand Tavernier n'a jamais caché sa fascination pour le cinéma américain et a écrit plusieurs ouvrages sur le sujet, notamment 30 ans de cinéma américain, en 1970. Il a aussi collaboré dans les années 1960 avec des revues comme "Les Cahiers du cinéma" ou "Positif" en tant que critique de films.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article