Commémoration des victimes de la déportation

Publié le par L'Est Républicain

Une poignée de présents devant la stèle des enfants juifs de Morteau morts en déportation, ce dimanche, pour la cérémonie du souvenir des victimes de la déportation. Le président du Souvenir français a ensuite confié que l’association avait accueilli cinq nouveaux adhérents.

De gauche à droite, Christian Suarez, Anaïs Dornier et Jean-Michel Blanchot qui, avant la cérémonie, sont passés par le cimetière devant le monument aux morts de 1870.  Photo ER1 /2 - Baptême du feu pour Anaîs Dornier porte-drapeau du Souvenir français du canton de Morteau.  Photo ER2 /2
De gauche à droite, Christian Suarez, Anaïs Dornier et Jean-Michel Blanchot qui, avant la cérémonie, sont passés par le cimetière devant le monument aux morts de 1870.  Photo ER1 /2 - Baptême du feu pour Anaîs Dornier porte-drapeau du Souvenir français du canton de Morteau.  Photo ER2 /2

De gauche à droite, Christian Suarez, Anaïs Dornier et Jean-Michel Blanchot qui, avant la cérémonie, sont passés par le cimetière devant le monument aux morts de 1870. Photo ER1 /2 - Baptême du feu pour Anaîs Dornier porte-drapeau du Souvenir français du canton de Morteau. Photo ER2 /2

Cérémonie du souvenir réduite à sa plus simple expression pour la commémoration de la journée du Souvenir des victimes et des héros de la déportation, dimanche matin, devant la stèle des enfants juifs Spziro de Morteau, morts en déportation à Auschwitz lors de la Seconde Guerre mondiale.

À noter la présence d’Anaïs Dornier, porte drapeau du Souvenir français, pour qui c’était l’épreuve du feu. À ses côtés, Jean Michel Blanchot, président du Souvenir français local, qui a déposé la gerbe de l’association au comité d’Annie Genevard, députée du Doubs et vice-présidente de l’Assemblée nationale.

Suivant les directives de Pierre Vaufrey maître du protocole, pour respecter les règles de distanciation, le maire de Morteau, Cédric Bôle, a déposé la gerbe de la ville de Morteau au pied de la stèle. Il y avait également un représentant des anciens combattants.

Cinq nouvelles recrues au Souvenir français

Avant la cérémonie officielle, Jean-Michel Blanchot en compagnie de Christian Suarez, secrétaire de l’association, et d’Anaïs Dornier se sont rendus au monument aux morts de 1870 dans le cimetière de Morteau.

Le président confiait que 35 nouveaux noms seront prochainement inscrits sur le monument, ceux de Français mais aussi d’Allemands puisque « nous vivons à l’heure de l’Europe ».

Si au niveau national, le Souvenir français a perdu 10 % de ses adhérents, à Morteau cinq nouvelles recrues, âgées entre 18 et 32 ans, font leur apparition dans les rangs de l’association. De même que tous les maires du canton de Morteau sont désormais adhérents au Souvenir français suite à la visite de Jean-Michel Blanchot dans leur mairie.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article