Disparue de Bédarieux : Aurélie Vaquier a été assassinée, son corps retrouvé

Publié le par actu avec Métropolitain par Jean-Marc Aubert

La disparue de Bédarieux, Aurélie Vaquier a été assassinée : son corps a été retrouvé sous une dalle de béton, à son domicile. Son compagnon est en garde à vue.

Qui a vu cette trentenaire ? (©Facebook )

Qui a vu cette trentenaire ? (©Facebook )

La disparue de Bédarieux, Aurélie Vaquier, a été assassinée : son corps a été retrouvé au domicile qu’elle occupait avec son compagnon, considéré comme le témoin numéro 1 depuis le début de l’enquête, sa version n’ayant pas convaincu les gendarmes.

Dalle de béton

Le cadavre de la jeune femme a été découvert sous une dalle de béton, selon le parquet de Béziers, après de nouvelles recherches dans l’habitation où vivait le couple, grâce à un « géoradar » amené dans la propriété depuis la région parisienne par l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale, l’IRCGN, performant et un chien renifleur spécialisé pour la recherche de corps enseveli. Depuis ce mercredi matin, les techniciens scientifiques de la cellule d’identification criminelle du groupement de gendarmerie de l’Hérault ont gelé la scène de crime. Un médecin légiste du Département de médecine légale de l’hôpital Lapeyronie de Montpellier est sur place.

Garde à vue

Son compagnon âgé de 39 ans a été interpellé par les gendarmes de la compagnie de Béziers et placé en garde à vue. Depuis qu’il a signalé, très tardivement, la disparition de sa concubine, il était dans le collimateur du juge d’instruction de Béziers et des enquêteurs. Leur objectif : retrouver le corps. La famille d’Aurélie Vaquier et ses amis faisaient part de leurs soupçons également, car, il ne participait pas aux recherches menées à plusieurs reprises ces dernières semaines. L’endroit où la dalle de béton a été coulée était en travaux pour construire une boutique liée à l’activité d’Aurélie Vaquier, qui vendait notamment des bijoux sur les marchés de la région.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article