États-Unis : une fusillade éclate à Indianapolis, au moins huit morts

Publié le par LCI par La rédaction

VIOLENCE - L'assaut s'est produit peu avant minuit dans un entrepôt FedEx à Indianapolis, aux États-Unis. Le bilan fait état d'au moins huit morts et plusieurs blessés.

États-Unis : une fusillade éclate à Indianapolis, au moins huit morts

Une fusillade meurtrière a éclaté dans la ville américaine d'Indianapolis tard dans la soirée de jeudi. Plusieurs personnes gravement blessées par balle ont été transportées en urgence vers des hôpitaux après une série de coups de feu dans un entrepôt FedEx, près de l'aéroport international de la ville. Au moins huit décès sont à déplorer parmi les victimes. L'auteur présumé de l'assaut s'est suicidé, a déclaré la police, qui cherche désormais à l'identifier et à établir le mobile.

Les policiers sont arrivés sur les lieux de la fusillade peu après 23H (heure locale) suite à un signalement faisant état d'une série de coups de feu dans un entrepôt de l'entreprise FedEx. Un employé, interrogé par la chaîne locale  WISH-TV, dit avoir vu une personne tirer à l'arme automatique. "J'ai vu un homme avec une sorte de pistolet mitrailleur, une arme automatique, et il tirait en plein air", raconte ce témoin, qui affirme avoir entendu "jusqu'à dix coups de feu". 

FedEx a confirmé dans un communiqué une fusillade sur son site et souligné que le groupe coopérait avec les autorités. "Nous avons connaissance de la fusillade tragique sur notre installation au sol près de l'aéroport d'Indianapolis", écrit l'entreprise, avant d'ajouter : "La sécurité est notre priorité absolue et nos pensées vont à tous ceux qui ont été touchés." Le site emploie plus de 4000 personnes selon des médias américains.

La troisième fusillade depuis le début de l'année

C'était au moins la troisième fusillade de masse cette année rien qu'à Indianapolis. Selon le site Gun Violence Archive, les armes à feu ont fait plus de 43.000 morts, suicides inclus, aux États-Unis en 2020. L'organisation a dénombré 611 "fusillades de masse" - qui comptent au moins quatre victimes - en 2020, contre 417 l'année précédente. Depuis le 1er janvier, plus de 11.000 personnes ont déjà été tuées par une arme à feu. Ce qui n'empêche pas de nombreux Américains de rester attachés à leurs armes. Les ventes ont même augmenté depuis le début de la pandémie.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article