Gourin. Un hommage rendu aux déportés et aux résistants

Publié le par Ouest-France

Le maire, Hervé Le Floc’h et ses adjoints ont rendu hommage aux déportés et aux résistants en déposant une gerbe sur le monument de la Résistance. | OUEST-FRANCE

Le maire, Hervé Le Floc’h et ses adjoints ont rendu hommage aux déportés et aux résistants en déposant une gerbe sur le monument de la Résistance. | OUEST-FRANCE

Une cérémonie était organisée, dimanche, au monument aux morts de la Résistance, pour la Journée nationale de souvenir pour les victimes et héros de la Déportation. En pleine pandémie, la cérémonie n’était pas ouverte au public et seuls le maire, Hervé Le Floc’h, ses adjoints, Catherine Henry et Patrick Janny, y ont participé, en compagnie de Marcel Carmard, président de l’amicale de la section locale des anciens combattants prisonniers de guerre et combattants d’Algérie-Tunisie-Maroc (ACPG-CATM) et de Roberte Le Scouarnec, présidente du Souvenir français.

Le maire a lu une lettre écrite conjointement par les différentes fédérations et associations de déportés et de résistants, qui rappelle la déshumanisation subie par les victimes de la Déportation et l’engagement de la Résistance.

Les élus ont une pensée émue pour Jean Bouchard, 93 ans, qui avait été arrêté avec son père, Guillaume, et de ses frères Albert et Ernest, en 1944. Sa jeunesse lui avait valu d’être épargné mais son père et ses frères, déportés en Allemagne, ne sont jamais revenus.

En hommage, une rue centrale de Gourin, où se situe le monument, porte la famille Bouchard.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article