Ignazio La Russa

Publié le par Mémoires de Guerre

Ignazio La Russa, né le 18 juillet 1947 à Paternò, est un avocat et homme politique italien, ancien ministre et membre du parti Frères d'Italie

Ignazio La Russa

Formation et carrière d'avocat

D'origine sicilienne, habitant Milan, il est le fils d'Antonino La Russa, ancien sénateur du Mouvement social italien (MSI), mouvement néofasciste. Ignazio étudie à Saint-Gall, puis dans une université de Suisse allemande, ainsi qu'à l'université de Pavie où il obtient un diplôme de juriste. Avant de décider de se consacrer exclusivement à l'activité politique, Ignazio La Russa pourquit une carrière d'avocat et assume notamment la défense des parties civiles dans les procès pour les meurtres de Sergio Ramelli à Milan et Graziano Giralucci et Giuseppe Mazzola à Padoue par les Brigades rouges.

Carrière politique

Très jeune missino, c'est-à-dire membre du MSI, il apparaît ainsi dans des prises de vue réelles en 1972 dans le film de Marco Bellocchio, Viol en première page. Il est élu conseiller régional de la Lombardie en 1985 et député en 1992, réélu en 1994 sous l'étiquette du MSI. En 1995, il fait partie des fondateurs d'Alliance nationale, parti conservateur-national créé sur les cendres du MSI par Gianfranco Fini. Il garde son poste de député en 1996, 2001 et 2006 sous l'étiquette Alliance nationale, puis en 2008 sous celle du Peuple de la Liberté. Son mandat de député prend fin le 7 mai 2008 avec son entrée au gouvernement Berlusconi au poste de ministre de la défense, qu'il conserve jusqu'à la démission du gouvernement le 12 novembre 2011 et il est remplacé par l'amiral Giampaolo Di Paola.

En 2008, il est également nommé président par intérim (regente) d'Alliance nationale en 2008. En décembre 2012, il quitte le Peuple de la Liberté pour fonder Frères d'Italie - Centre-droit national, avec lequel il est élu député lors des élections législatives de février 2013 et dont il devient président le 4 avril suivant. Se plaçant dans l'opposition au gouvernement Letta, il est néanmoins élu président de commission permanente à la Chambre avec l'appui du Peuple de la liberté le 7 mai 2013. Il est parlementaire sans discontinuer depuis 26 ans après sa réélection, ce qui le classe second ex-æquo à la Chambre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article