La Maison du tueur en série Landru est à vendre, et bizarrement, elle a du mal à trouver preneurs !

Publié le par Neozone par Nathalie Kleczinski

Une bâtisse immense avec un parc de 6000 m² dans les Yvelines pour 450 000€ ! Cette maison devrait se vendre en quelques jours... Mais son passé difficile en fait un bien invendable ou presque !

 Les acheteurs ne se bousculent pas au portillon. Crédit photo : Wikipedia / Google Street View

Les acheteurs ne se bousculent pas au portillon. Crédit photo : Wikipedia / Google Street View

Il y a parfois des biens immobiliers d’exception qui ont du mal à se vendre… Une bâtisse toute en pierre située dans le département des Yvelines à Gambais est dans ce cas… Pourtant magnifique avec son parc arboré de 6000 m², elle recèle cependant un passé, qui refroidit les acheteurs potentiels…

Cette bâtisse est en effet celle d’Henri Désiré Landru… Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Landru est un tueur en série du début du XXème siècle, sept de ses onze victimes ont péri, brûlées dans ce parc arboré ! Six mois qu’elle est en vente à un prix raisonnable pour le secteur, mais les acheteurs ne se bousculent pas au portillon !

Henri Désiré Landru est peut-être le plus célèbre tueur en série français ! Cette maison fût la sienne de 1915 à 1919 et fût également celle de ses macabres méfaits !

Un prix raisonnable pourtant !

450 000€ c’est le prix de vente de cette masure criblée de panneaux « à vendre » … Pourtant à l’annonce de la mise en vente, l’intérêt suscité était grand… L’agent immobilier a reçu des clients, mais dès qu’ils savent que cette maison était celle de Landru, ils coupent court à une future transaction.

Landru a tué onze personnes, et parmi ces onze victimes, sept ont été découpées en morceaux et brûlées dans le poêle de la cuisine. Le poêle en question est désormais propriété de Laurent Ruquier qui l’a racheté quelques années auparavant !

Photographies d’identité judiciaire de Landru, prévenu d’escroqueries, 1909. Crédit photo : Wikipedia

Photographies d’identité judiciaire de Landru, prévenu d’escroqueries, 1909. Crédit photo : Wikipedia

Cette maison est celle de Landru mais elle a connu plusieurs propriétaires depuis 1919. Le problème étant que les propriétaires ont peut-être été victimes de la « mémoire des murs »… L’un d’eux a péri dans un accident de voiture, et sa veuve éplorée s’est suicidé quelques mois après !

Il se murmure aussi que cette maison était une maison de passe et de luxure ! Bref, si le passé de cette maison ne vous fait pas peur et que l’envie de devenir propriétaire d’une maison au passé trouble vous intéresse. C’est donc à Gamblais qu’il faudra vous rendre !

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article