Mâcon Plus de 2 000 Saône-et-Loiriens déportés : une journée pour honorer leur mémoire

Publié le par Le Journal de Saône-et-Loire

76 ans sont passés depuis le retour des derniers déportés libérés  Photo JSL /Cristian TODEA1 /5

76 ans sont passés depuis le retour des derniers déportés libérés Photo JSL /Cristian TODEA1 /5

La journée nationale du souvenir des victimes de la déportation dans les camps d’extermination nazis a été célébrée ce dimanche à Mâcon devant le monument aux morts du Square de la paix, en la présence notamment du préfet de Saône-et-Loire.

Comme chaque année, Josiane Musy et son frère Jacky Picornot étaient présents pour témoigner au nom de leur père, Gabriel Picornot, déporté au camp de Mauthausen (Autriche), et des autres déportés.

Près de 2 000 personnes originaires de Saône-et-Loire ont été déportées selon l’Office national des anciens combattants en Saône-et-Loire, dont plus de 170 à Mâcon. Parmi les causes de ces déportations, on compte des actes de résistance, des raisons politiques ou l’antisémitisme. Seule la moitié de ces personnes serait rentrée des camps à la fin de la guerre. Quant aux 205 juifs déportés de Saône-et-Loire, aucun n’est revenu.

Depuis 1954, partout en France, cette journée nationale honore la mémoire de tous les déportés, sans aucune distinction et rend hommage à leur sacrifice.

Le maire Jean-Patrick Courtois était aux côtés du préfet Julien Charles, et du délégué militaire départemental, le lieutenant-colonel Ronan Cottin, ainsi que des élus départementaux, locaux et des autorités.

Un message a été lu par Josiane Musy présidente FNDIRP 71, au nom des diverses associations qui œuvrent pour la mémoire des victimes de la déportation  Photo JSL /Cristian TODEA2 /5

Un message a été lu par Josiane Musy présidente FNDIRP 71, au nom des diverses associations qui œuvrent pour la mémoire des victimes de la déportation Photo JSL /Cristian TODEA2 /5

Cette journée est d’habitude l’occasion de sensibiliser les élèves au monde de l’internement et de la déportation  Photo JSL /Cristian TODEA3 /5

Cette journée est d’habitude l’occasion de sensibiliser les élèves au monde de l’internement et de la déportation Photo JSL /Cristian TODEA3 /5

Une photo évocatrice de la déportation a accompagné le moment de recueillement à l’initiative de Jean-Claude Bernardet, président du Mémorial citoyen de Mâcon  Photo JSL /Cristian TODEA4 /5

Une photo évocatrice de la déportation a accompagné le moment de recueillement à l’initiative de Jean-Claude Bernardet, président du Mémorial citoyen de Mâcon Photo JSL /Cristian TODEA4 /5

Des Mâconnais étaient présents pour honorer la mémoire des victimes des camps de concentration et d’extermination nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.  Photo JSL /Cristian TODEA5 /5

Des Mâconnais étaient présents pour honorer la mémoire des victimes des camps de concentration et d’extermination nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Photo JSL /Cristian TODEA5 /5

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article