Se souvenir de 22 Vendômois dont 6 femmes morts en déportation

Publié le par La nouvelle République

À l’issue de la cérémonie, un bouquet de fleurs de jardin au nom de l’AFMD a été déposé par Chantal Calles, présidente et Gisèle Bruggemann, secrétaire. © Photo NR

À l’issue de la cérémonie, un bouquet de fleurs de jardin au nom de l’AFMD a été déposé par Chantal Calles, présidente et Gisèle Bruggemann, secrétaire. © Photo NR

Si l’an dernier, pour cause de Covid, la Journée de la déportation n’avait donné lieu à Vendôme à aucune commémoration, hier, une cérémonie s’est bel et bien tenue au monument aux morts mais en comité restreint en présence notamment de la sous-préfète Magali Chapey, du député Pascal Brindeau, du maire Laurent Brillard, de la conseillère départementale Monique Gibotteau. Ce sont Chantal Calles et Gisèle Bruggemann, présidente et trésorière départementale de l’AFMD (association des Amis de la Fondation pour la mémoire de la déportation) qui ont lu les noms des 22 Vendômois dont six femmes, morts dans les camps de Dora, Mauthausen, Buchenwald, Bergen Belsen, Auschwitz. La veille, comme l’an dernier, l’AFMD avait envoyé des fleurs à Noyers-sur-Cher à Yvette Raymond, dernière déportée du Loir-et-Cher.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article