Souvenir d'une rencontre avec l'historien Marc Ferro

Publié le par GEO par Cyril Guinet

Alors que l'on vient d'apprendre le décès de Marc Ferro, notre journaliste nous relate les souvenirs de sa rencontre avec l'historien à l'occasion d'une interview sur la révolution russe en 2017.

L'historien Marc Ferro photographié en 2013. © Eric Fougere / Getty Images

L'historien Marc Ferro photographié en 2013. © Eric Fougere / Getty Images

En entrant dans le bureau de Marc Ferro, nous nous sommes demandé où diable nous allions pouvoir nous installer. Du sol au plafond, montaient des piles de livres, de revues, de dossiers… Et ces tours chancelantes, s'étayant les unes les autres, occupaient tout l'espace disponible. Tant bien que mal, nous nous sommes casés, deux rédacteurs et le photographe Xavier Lambours, dans le peu d'espace disponible. L'interview pouvait commencer.

Directeur d’études à l’EHESS, Marc Ferro a animé pendant douze ans l’émission Histoire parallèle sur Arte. Il est notamment l’auteur de La révolution de 1917 (Albin Michel, 1997), La Vérité sur la tragédie des Romanov (Texto, 2013). Nous venions ce jour de 2017 à Saint-Germain en Laye pour parler de son dernier ouvrage en date, Les Russes, paru aux éditions Taillandier. Si nous n'osions pas bouger de peur de provoquer l'effondrement du décor autour de nous, Marc Ferro, au contraire, s'agitait derrière son bureau avec la vivacité d'un jeune homme en racontant comment, à la fin des années 1960, il était parvenu à pénétrer dans les archives du Parti communiste soviétique.

Spécialiste de l'histoire de l'URSS et de la Russie, Marc Ferro était aussi un grand connaisseur du cinéma auquel il a également consacré plusieurs ouvrages. Historien de renommée mondiale, il s'amusait à rappeler ses sept échecs à l'agrégation. Des revers qui ne l'empêchèrent pas d'enseigner à l'X, la prestigieuse Ecole Polytechnique. Sur le campus de Palaiseau, Marc Ferro prétendait avec malice avoir découvert une nouvelle loi de la physique. "Avez-vous remarqué ? disait-il à ses étudiants. Plus on habite loin, plus on est ponctuel ! J'habite à une heure d'ici et je suis toujours à l'heure. Vous, vos chambres sont à deux minutes et vous êtes en retard…"

Passionné, infatigable, Marc Ferro avait encore publié en février 2020 aux éditions Tallandier, "L'entrée dans la vie", qui retrace les tournants dans le parcours de personnalités telles que Chaplin, Kennedy, Trotski ou Gandhi. Son 65e ouvrage. Il travaillait à un nouveau projet, toujours avec les éditions Tallandier, qui lui ont témoigné une amitié et une fidélité indéfectibles jusqu'au bout.

Au moment de prendre congés de lui, le photographe Xavier Lambours a avisé une frêle silhouette, assise sur un canapé du salon. L'épouse du grand historien attendait là, avec patience, la fin de l'interview fleuve. Pris d'une subite inspiration, celui qui a immortalisé le président Mitterrand, le cinéaste Scorsese ou encore l'acteur Robert de Niro dans son bain, a dit à Marc Ferro : "j'aimerais faire une photo de vous ensemble. Pas pour la publier, pour vous la donner. Simplement vous êtes très beaux tous les deux". Dans un silence ému, le grand historien et sa femme se sont prêtés au jeu. Les voir tous les deux, tellement amoureux, si jeunes soudain, étaient extrêmement touchant.

Décédé dans la nuit du mercredi 21 avril 2021 au jeudi 22 à l'âge de 96 ans, Marc Ferro a rejoint son épouse, partie deux mois plus tôt.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article