Affaire Dupont de Ligonnès : l'abbaye de Saint-Michel-en-Brenne dans l'Indre perquisitionnée

Publié le par La Nouvelle République

Selon le JDD, l’abbaye de Saint-Michel-en-Brenne  a reçu la visite de policiers, le 18 mai dernier. Ils recherchaient Xavier Dupont de Ligonnès. Un déplacement infructueux. 

Les enquêteurs se sont intéressés de près à l'abbaye de Saint-Michel-en-Brenne. © Photo dr

Les enquêteurs se sont intéressés de près à l'abbaye de Saint-Michel-en-Brenne. © Photo dr

La piste de Xavier Dupont de Ligonnès, dix ans après l’assassinat de sa famille à Nantes, a mené les enquêteurs dans l'Indre. D'après les informations de nos confrères du JDD, une perquisition, infructueuse, a été menée le 18 mai dernier dans les murs de l’abbaye de Saint-Michel-en-Brenne (Indre). Il s’agissait, selon le Journal du Dimanche, "de vérifier un énième témoignage disant avoir peut-être reconnu le célèbre fugitif".

Le précédent Paul Touvier

Le JDD rappelle que "ce n’est pas la première fois que les enquêteurs explorent la piste des monastères, XDDL entretenant des liens forts et anciens avec la religion catholique (éducation, influence de sa mère, Geneviève, qui a créé un groupe de prière, fréquentation de forums catholiques…)".

Concernant Saint-Michel-en-Brenne, nos confrères expliquent qu'"un élément historique a joué pour justifier cette perquisition". Ce fief traditionnaliste, maison mère des Sœurs de la Fraternité Saint-Pie-X, a déjà abrité dans le passé un autre fugitif et sa famille : le milicien Paul Touvier, seul Français condamné pour crime contre l’humanité.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article