Affaire Xavier Dupont de Ligonnès : perquisition infructueuse dans une abbaye de l’Indre

Publié le par Ouest-france

Dans le cadre de l’enquête sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès, la police a mené une perquisition au sein de l’abbaye de Saint-Michel-en-Brenne. Celle-ci s’est toutefois révélée infructueuse.

Une photo prise le 23 avril 2011 montre le formulaire d'inscription de Xavier Dupont de Ligonnes pour le club de tir local. | JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/ARCHIVES

Une photo prise le 23 avril 2011 montre le formulaire d'inscription de Xavier Dupont de Ligonnes pour le club de tir local. | JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/ARCHIVES

La traque de Xavier Dupont de Ligonnès se poursuit. Les enquêteurs tentent toujours de faire la lumière sur l’assassinat de son épouse et de ses enfants, au début du mois d’avril 2011.

Dans le cadre des investigations, le Journal du Dimanche (JDD) a révélé que les policiers de la PJ de Nantes et de l’OCRVP (Office central pour la répression des violences aux personnes) ont mené, ce samedi, une perquisition au sein de l’abbaye traditionaliste de Saint-Michel-en-Brenne (Indre).

L’opération était destinée à vérifier les déclarations d’un témoin ayant indiqué avoir peut-être reconnu le mari d’Agnès et le père d’Arthur, Thomas, Anne et Benoît.

Les recherches n’ont toutefois rien donné.

Des perquisitions similaires ont déjà été dans les locaux de communautés religieuses, notamment 2018 dans un monastère de Roquebrune-sur-Argens (Var), mais aussi en 2011 dans celui de Sainte-Madeleine du Barroux (Vaucluse) où Xavier Dupont de Ligonnès avait effectué, dans les années 1980, plusieurs retraites spirituelles.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article