Armistice de 1945 : Saint-Pierre et Miquelon commémore les anciens combattants

Publié le par franceinfo

Les commémorations de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe sont célébrées partout en France ce samedi 8 mai. À Saint-Pierre et Miquelon, des cérémonies sont aussi organisées en hommage aux anciens combattants de l’archipel.

Les commémorations de l'armistice de la Seconde guerre mondiale à Saint-Pierre • ©Collectivité territoriale de Saint-Pierre et Miquelon

Les commémorations de l'armistice de la Seconde guerre mondiale à Saint-Pierre • ©Collectivité territoriale de Saint-Pierre et Miquelon

Le 8 mai 1945, l’Allemagne annonçait sa capitulation ce qui signait la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Chaque année, l’armistice de la Seconde Guerre mondiale est célébré partout en France. Sur la place du Général de Gaulle à Saint-Pierre, une soixantaine de personnes étaient présentes. 

Les élus de l'archipel ont participé à ces commémorations et le préfet Christian Pouget a tenu à rappeler l'importance de l'union nationale. Pour lui, cette cérémonie, "c'est la symbolique de la République toute unie, toute ensemble qui commémore ses anciens." Les commémorations ont aussi une importance historique dans l'archipel car "c'est quand même le premier territoire libéré par la France libre", précise Christian Pouget. Une cérémonie de commémorations a aussi eu lieu à Miquelon.

Le témoignage d’un ancien combattant

Louis Le Gentil, originaire de l’archipel a combattu aux côtés de l’Armée française de la libération. En 2002, il nous racontait son 8 mai 1945, où il était en Autriche. “Le capitaine nous avait dit “Ça y est, la guerre est finie. Les Allemands se sont rendus”, se souvenait-il avec émotion. Alors naturellement aussitôt on s’est rués sur les réserves de Schnaps !”

Des scènes incroyables, et puis tout le monde chantait parce que c’était la victoire quoi ! Louis Legentil

Au moment de la capitulation des Allemands, l’esprit était à la fête pour Louis Legentil. “Moi je disais, attention, au Joinville il va y avoir du monde pour fêter ça !”, se rappelle le vétéran en riant. “En effet, quand je suis arrivé à Saint-Pierre, c’est exactement ce que j’imaginais qui s’est passé !”

Le témoignage de Louis Le Gentil en 2002 : 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article