Biélorussie : le journaliste Roman Protassevitch "a été frappé", affirme l'opposante Svetlana Tikhanovskaia

Publié le par franceinfo, Radio France

Sur franceinfo, la cheffe de l'opposition biélorusse demande à l'Union européenne d'"isoler" économiquement et politiquement le président Alexandre Loukachenko.

La cheffe de l'opposition biélorusse, Svetlana Tikhanovskaia, à Bruxelles, le 16 décembre 2020. (MARTIN BERTRAND / HANS LUCAS)

La cheffe de l'opposition biélorusse, Svetlana Tikhanovskaia, à Bruxelles, le 16 décembre 2020. (MARTIN BERTRAND / HANS LUCAS)

La cheffe de l'opposition biélorusse Svetlana Tikhanovskaia appelle la communauté internationale à durcir les sanctions contre le régime d'Alexandre Loukachenko, accusé d'avoir dérouté un avion de ligne pour arrêter le journaliste Roman Protassevitch. "Il est urgent d'agir. Il ne faut pas perdre de temps", a-t-elle déclaré à franceinfo, mardi 25 mai.

Svetlana Tikhanovskaia demande au G7 d'inviter l'opposition biélorusse au prochain sommet de l'oganisation, au Royaume-Uni en juin. Emmanuel Macron s'y est dit "favorable si les Britanniques le souhaitent".

franceinfo : Comment va Roman Protassevitch ? Avez-vous eu de ses nouvelles ?

Svetlana Tikhanovskaia : Jusqu'à hier on ne savait rien de sa situation, son avocat n'est toujours pas autorisé à lui rendre visite. Mais nous avons vu la vidéo qui a été diffusée sur une télévision de propagande. Roman dit qu'il va bien, qu'il est bien traité en prison. Mais en fait on peut apercevoir sous le maquillage qu'il a des bleus sur le visage. Nous pensons donc qu'il a été frappé et nous savons ce qui se trame derrière cette vidéo.

Est-ce que les sanctions prises par l'Union européenne sont suffisantes ?

Ce ne sera jamais suffisant jusqu'à ce que tous les prisonniers soient libérés, donc nous devons encore attendre l'impact des prochaines sanctions sur le régime avant de dire si c'est suffisant ou pas. Mais il est urgent d'agir. Il ne faut pas perdre de temps, car cette escalade dans l'oppression en Biélorussie est le résultat d'une impunité et nous avons fui cette impunité.

    L'Europe doit isoler Loukachenko politiquement. Il ne faut plus lui parler, il faut parler aux autres représentants de la Biélorussie et notamment à ceux de la société civile et démocratique. Svetlana Tikhanovskaia à franceinfo

Il faut l'isoler économiquement. On peut faire beaucoup et je suis sûre que les autres pays savent ce qu'il faut faire. Dépêchez-vous car des gens sont torturés actuellement dans nos prisons.

Est-ce que vous souhaitez participer au prochain G7 qui se tiendra en juin au Royaume-Uni ?

Oui nous sommes sûrs que cela aidera à sensibiliser sur la situation en Biélorussie et nous demandons au G7 de m'inviter au nom du peuple de Biélorussie afin que je puisse prendre la parole lors de ce sommet.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article