Monique Olivier : quel rôle précis a-t-elle joué dans la séquestration et la mort d'Estelle Mouzin ?

Publié le par Closer par Tiffany Iacomacci

Monique Olivier a donné des précisions concernant le rôle qu'elle a joué dans la séquestration et la mort d'Estelle Mouzin, comme l'a rapporté le Parisien ce mardi 6 avril. 

Monique Olivier est passée aux aveux.

Monique Olivier est passée aux aveux.

C'est une disparition qui a beaucoup fait parler. Le 9 janvier 2003, Estelle Mouzin, alors âgée de 9 ans, disparaissait sur le chemin du retour de l'école dans la ville de Guermantes, en Seine-et-Marne. Malgré de nombreuses recherches et des rebondissements, l'affaire n'a jamais été résolue jusqu'à ce que Monique Olivier passe aux aveux en août 2020. Selon les informations publiées par le Parisien ce mardi 6 avril, l'ex-femme de Michel Fourniret a reconnu avoir eu un rôle dans la séquestration et la mort d'Estelle Mouzin. Le journal explique qu'au lendemain de l'enlèvement de la petite fille, Michel Fourniret a contacté sa femme, restée à leur domicile à Sart-Custinne, pour lui expliquer qu'il avait enlevé une fillette. Cependant, il doit s'absenter quelques heures et nécessite donc son aide pour la surveiller. "Je rejoins mon mari dans la  maison de Ville-sur-Lumes et découvre la petite captive, en vie. J'ai même échangé quelques mots avec elle", indique-t-elle avant de préciser qu'elle quitte les lieux suite au retour de Michel Fourniret.

Au fil des années, les gendarmes de la section de recherches de Dijon ont fait de nombreuses découvertes dont par exemple des échanges de SMS entre les deux époux à la suite de la disparition de la petite fille ou encore un ticket de caisse d'un supermarché, datant du 11 janvier 2003. Des éléments auxquels Monique Olivier a été confrontée le 1er avril dernier. Ce jour-là, l'ex-femme de Michel Fourniret était bien décidée à fournir de nouveaux détails. Comme le rapporte le Parisien, elle a été contactée par son ex-mari quarante-huit heures après la disparition d'Estelle Mouzin et à son arrivée à Ville-sur-Lumes, elle a pu constater qu'elle était morte. Alors qu'elle affirme ne "pas avoir assisté au meurtre" et que "le corps de la petite fille était déjà déposé dans la Citroën C15", elle précise toutefois avoir accompagné Michel Fourniret en voiture jusqu'au début du chemin. Selon ses propos, il serait ensuite parti avec la dépouille de la jeune fille et l'aurait enterrée dans une forêt non loin de Ville-sur-Lumes. Une étape qu'il aurait réalisé en solitaire "comme lors de leurs précédents crimes", précise le Parisien. Ces révélations apportent donc de nouveaux éléments à cette enquête.

De nouvelles fouilles prévues pour retrouver le corps

Dans ses aveux, Monique Olivier a fait des déclarations qui pourraient peut-être permettre de retrouver le corps d'Estelle Mouzin. En effet, suite à son témoignage, les gendarmes ont effectué un travail préparatoire, c'est-à-dire du débroussaillage, dès le 2 avril dernier. Les recherches ont débuté ce mercredi et selon une source proche de l'enquête, celles-ci pourraient "durer plusieurs jours voire plusieurs semaines car la zone à couvrir est grande et boisée". Les indications de l'ex-femme de Michel Fourniret permettront-elles de mettre fin à cette enquête qui dure depuis de nombreuses années ?

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article