Affaire Dupont de Ligonnès : et si Xavier s'était suicidé dans un cimetière ?

Publié le par Closer par Arthur Leroux

Un petit cimetière du Var a été fouillé, ce lundi 21 juin, par les enquêteurs. Xavier Dupont de Ligonnès aurait pu s'y suicider après avoir massacré toute sa famille.

 Xavier Dupont de Ligonnès se serait-il suicidé dans un cimetière ?

Xavier Dupont de Ligonnès se serait-il suicidé dans un cimetière ?

Nouvelle piste inattendue dans l'affaire Xavier Dupont de Ligonnès. Selon nos confrères du Parisien, un cimetière situé à Grimaud dans le Var, a été fouillé, dans la nuit du lundi 21 juin, par les agents de l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP). Leur recherche avait un objectif bien précis : retrouver le corps du célèbre meurtrier qui a tué toute sa famille à Nantes, en avril 2011. En effet, selon leurs informations, l'homme aurait pu s'être donné la mort dans une des 400 tombes que compte ce petit cimetière varois.

Les enquêteurs ont donc fouillé plusieurs tombes abîmées ou déjà ouvertes. Ils ont également effectué des prélèvements. La carabine 22 Long Rifle, arme avec laquelle Xavier Dupont de Ligonnès a tué toute sa famille, était recherchée mais n'a pas été retrouvée par les enquêteurs de l'OCRVP. Ces recherches semblent donc s'être conclues par un échec... Xavier Dupont de Ligonnès reste toujours introuvable et nul ne sait s'il est toujours en vie ou s'il est décédé.

Affaire Xavier Dupont de Ligonnès : pourquoi ce cimetière a-t-il été fouillé ?

Si le cimetière de Grimaud, petite commune du Var, a été fouillé par les enquêteurs, ce n'est toutefois pas pour rien. En effet, ce lieu ne se situe qu'à quelques kilomètres d'un moulin qui appartient au père de Xavier Dupont de Ligonnès et dans lequel ce dernier avait l'habitude de se rendre en vacances lorsqu'il était enfant. Par ailleurs, le village de Grimaud est très proche de Roquebrune-sur-Argens, commune dans laquelle le meurtrier le plus recherché de France a été aperçu pour la dernière fois quelques jours après ses crimes. Dix ans après les faits, plusieurs pistes sont toujours étudiées par les enquêteurs. Celle du suicide donc mais aussi celle de la fuite dans un lieu de culte. Il y a quelques semaines, une abbaye de l'Indre a été fouillée mais, là encore, sans succès.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article