Décès de Jean-Claude Caron l’adjoint de "Navarro"

Publié le par La Dépêche du Midi par Laetitia Bertoni

En 2014, Jean-Claude Caron dans Oui chef ! oui !

En 2014, Jean-Claude Caron dans Oui chef ! oui !

Il était Borelli dans la série policière Navarro, de 1994 à 2005, mais Jean-Claude Caron disparu samedi d’une longue maladie à l’âge de 77 ans, n’était pas que l’adjoint du célèbre commissaire. L’acteur français domicilié à Aujols dans le Lot a joué notamment dans les séries télévisées Joséphine Ange Gardien et Section de recherche. Sur grand écran, c’est dans Un crime de Jacques Deray en 1993 avec Alain Delon que l’on croise le comédien, puis dans Soleil avec Roger Hanin et Sophia Loren en 1996 ou encore Potlach en 2010, réalisé par Carole Garrapit.

L’ami de Roger Hanin

Dans les colonnes de La Dépêche en 2015, au moment de la disparition de Roger Hanin, Jean-Claude Caron s’était confié sur ses liens d’amitié et de complicité avec l’acteur. Les deux hommes s’étaient en effet rencontrés au Festival de Pau, en 1988, dont Roger Hanin était le directeur artistique. Le point de départ d’une belle histoire qui les réunira ensuite sur les scènes des théâtres, dans les classiques : Tartuffe, Le Misanthrope et En attendant Godot.

Puis, en 2014, Jean-Claude Caron propose un mets d’exception totalement inédit au public avec la pièce Oui chef ! oui ! à l’occasion du festival de gastronomie Lot of saveurs. Pour lui donner la réplique sur les planches, Pierre Larapidie, chef 3 macarons au Michelin, ancien chef du Georges V à Paris et du Hilton à Londres. Les deux artistes croisent leurs écritures et leurs talents. L’association est généreuse et gourmande, à l’image de ces deux amis.

Ironie de la vie, le décès de Jean-Claude Caron survient en pleine campagne des élections départementales et rappelle à chacun que le Lotois avait souhaité défendre ses convictions lors des élections de 2015 sur le canton de Cahors 1, en binôme (Front de gauche).

À sa famille, ses amis, et au monde de la culture, La Dépêche du Midi présente ses très sincères condoléances.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article