Disparition Chloé : une information judiciaire est ouverte pour disparition et non pour enlèvement et séquestration

Publié le par France 3 Occitanie par Fabrice Dubault

Une information judiciaire pour "disparition" a été ouverte dans le cadre de la disparition depuis vendredi à Barjac de Chloé, 15 ans, tandis que plus d'une centaine de gendarmes, appuyés par des villageois, ont repris les recherches. 

Barjac (Gard) - Chloé a disparu depuis vendredi • © F3 LR

Barjac (Gard) - Chloé a disparu depuis vendredi • © F3 LR

L'information judiciaire a pour objectif de permettre d'élargir le champ d'action des enquêteurs, a expliqué une source judiciaire, rappelant que ces derniers travaillaient jusque-là dans le cadre d'une enquête pour "disparition inquiétante" ouverte par le parquet d'Alès.

Le procureur d'Alès, Thierry Lescouarc'h, a finalement démenti l'ouverture d'une enquête criminelle.

L'ouverture d'une enquête judiciaire pour enlèvement et séquestration, donnée en fin de matinée, a finalement été démenti par le parquet

Une information judiciaire pour enlèvement et séquestration aurait été ouverte mardi dans le cadre des recherches entreprises après la disparition de Chloé, une adolescente de 15 ans, à Barjac dans le Gard, a-t-on appris de source judiciaire.

Cette information judiciaire permettrait d'élargir le champ d'action des enquêteurs qui travaillaient jusque-là dans le cadre d'une enquête préliminaire pour "disparition inquiétante" ouverte par le parquet d'Alès, selon la même source.

L'enlèvement est considéré sur le plan pénal comme un délit lorsque sa durée est inférieure à sept jours et devient au-delà un acte criminel et donc passible de la cour d'assises, a souligné la même source.

Chloé Rodriguez a disparu vendredi. Son scooter a été trouvé devant le domicile familial, le moteur froid, avec toutes les affaires de la jeune fille sous le siège à l'exception de son casque et de son téléphone.

Une réunion a été organisée en fin de matinée entre le procureur de la République à Alès, les gendarmes et les parents de Chloé, a indiqué une source proche de l'enquête.

Les recherches avaient repris mardi autour du village où plus d'une centaine de gendarmes, aidés par les habitants, tentent de retrouver l'adolescente. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article