Étienne Draber, le comédien des "Sous-doués", "P.R.O.F.S" et de "Plus Belle la vie" est mort

Publié le par LCI par Rania Hoballah

CARNET NOIR - Le comédien à la carrière prolifique aussi bien au cinéma qu'au théâtre et à la télévision est décédé des suites du Covid-19 à l'âge de 81 ans.

Etienne Draber dans P.R.O.F.S, de Patrick Schulmann en 1985. − DR

Etienne Draber dans P.R.O.F.S, de Patrick Schulmann en 1985. − DR

C'était un des seconds rôles les plus célèbres du cinéma français. Le comédien Etienne Draber est décédé ce lundi 11 janvier des suites du Covid-19. Il avait 81 ans. C'est le journaliste de l'AFP Jean-François Guyot qui a annoncé sa disparition sur Twitter. "Décès du comédien Étienne Draber, emporté par le Covid ce matin, à Paris. Une 'figure' des seconds rôles. Carrière prolifique au théâtre, au cinéma et à la télévision (…). Il campait le censeur dans P.R.O.F.S. avec Patrick Bruel, en 1985", a-t-il rapellé. 

Père de la comédienne Stéphanie Bataille (Knock, Mongeville, Une Famille à louer), Etienne Draber a débuté sa carrière au théâtre avant de s'illustrer au cinéma et à la télévision. On se souvient de lui dans les comédies Les Sous-doués de Claude Zidi en 1980 où il joue le père d'un élève prêt à tout pour que son fils passe le bac, puis dans P.R.O.F.S. en 1985 où il joue donc le censeur. 

On l'a également vu dans Les rois du gag, Madame Bovary, Ridicule, 7 ans de mariage ou encore Vipère au poing. Et plus récemment à l'affiche de Coco de Gad Elmaleh, L’amour, c’est mieux à deux de Dominique Farrugia et J’ai perdu Albert en 2018, son dernier long-métrage où il joue le rôle d'Albert Einstein aux côtés de Stéphane Plaza.  

Etienne Draber a également eu une belle carrière à la télévision. Il a participé à de nombreuses séries comme Les Cordier, juge et flic, Le juge est une femme, La Crim’, Le Miel et les abeilles et Plus belle la vie, où il tenait le rôle de Robert Boudon, l'amant de Wanda Legendre, rôle tenu par Pascale Roberts disparue le 26 octobre 2019.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article