L'affaire Dupont de Ligonnès, une enquête sans fin (1/4) : à la recherche de XDDL

Publié le par France Culture

L’affaire Dupont de Ligonnès est quasiment dans l’ADN du magazine Society, dont le premier numéro paraît en mars 2015 : au moment du lancement, son créateur, le patron des éditions So Press, Franck Annese, joue la campagne de promotion autour de XDDL, expliquant que Society s’arrêtera lorsque ce père de famille soupçonné d’un quintuple meurtre aura été retrouvé. Dès le début donc, Annese encourage les journalistes de son équipe à poursuivre leurs propres investigations, avec l’idée qu’un jour, cette enquête au long cours fera l’objet d’un grand article.

Photo prise le 11 mai 2011 à Paris montrant Xavier Dupont de Ligonnès, retirant de l'argent à un distributeur automatique de billets à Roquebrune-sur-Argens (Var) le 14 avril 2011. • Crédits : Thomas Coex - AFP

Photo prise le 11 mai 2011 à Paris montrant Xavier Dupont de Ligonnès, retirant de l'argent à un distributeur automatique de billets à Roquebrune-sur-Argens (Var) le 14 avril 2011. • Crédits : Thomas Coex - AFP

C’est un fait divers qui passionne la France depuis dix ans. Le 21 avril 2011, cinq corps sont découverts sous la terrasse d’une maison nantaise. Il s’agit de cinq membres d’une même famille, la famille Dupont de Ligonnès : la mère, ses trois fils et sa fille. Très vite, le père, Xavier Dupont de Ligonnès, fait figure de principal suspect ; en fuite, il est aperçu pour la dernière fois quelques jours après le quintuple meurtre. 

Depuis le 15 avril 2011, malgré une enquête policière qui dure toujours, personne ne sait ce qu’est devenu "XDDL", comme la presse a pris l’habitude de le nommer. Quatre journalistes, qui s’intéressent à l’affaire depuis ses débuts, ont mené leurs propres investigations pour tenter de trouver de nouvelles pistes sur cette disparition. Pendant des années, ils ont interrogé ses amis, rencontré ses connaissances, analysé ses comptes, fouillé sa vie pour reconstituer le puzzle. En août 2020, leur enquête est publiée par le magazine Society, une enquête en deux volets qui court sur 75 pages. Un succès ? Non, un carton. Des centaines de milliers d’exemplaires vendus... Pierre Boisson, Maxime Chamoux, Sylvain Gouverneur et Thibault Raisse racontent une enquête devenue le phénomène de l’été 2020.

Premier épisode : à la recherche de XDDL

Lorsque Pierre Boisson, Maxime Chamoux, Sylvain Gouverneur et Thibault Raisse, quatre journalistes que ce fait divers intéresse depuis longtemps, décident de travailler dessus, on a déjà beaucoup écrit sur l’affaire XDDL. Soucieux d’apporter des éléments nouveaux, ils reprennent tout depuis le début, dans une double démarche : reconstituer minutieusement l’enquête policière et, à partir de là, trouver ce qui aurait pu échapper aux policiers.

A partir de ces "trous", ils vont mener leur propre enquête, qu’ils lancent d’abord dans toutes les directions pour être sûrs de n’en rater aucune. Leurs investigations, leurs intuitions, les conduisent un peu partout en France, de la Bretagne à la Savoie ; et s’il leur arrive de se déplacer pour rien, pour des témoins qui en réalité n’en sont pas et qui affabulent complètement, le plus souvent, ils rencontrent des gens qui ont vraiment connu XDDL

C’est ainsi que peu à peu, à travers ses proches, ils réussissent à mieux cerner la personnalité compliquée de ce père de famille, sans empiéter sur le travail des enquêteurs.

Une série produite par Élise Karlin, réalisée par Thomas Dutter. Mixage : Jordan Fuentes 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article