Le point sur l'affaire De Ligonnès

Publié le par France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur par Christophe Monteil avec Andréa Dubois

Le 21 avril 2011, Agnès Dupont de Ligonnès et ses quatre enfants sont retrouvés enterrés sous la terrasse de leur propre maison, à Nantes. Très vite, Xavier, le père, devient le principal suspect de ce drame familial, mais reste introuvable. Deux ans après, que sait-on ?  

© AFP

© AFP

Il y a deux ans, le 21 avril 2011, la France entière découvrait le visage de Xavier Dupont de Ligonnès, un père de famille soupçonné d'avoir assassiné sa femme, Agnès, et ses quatre enfants. Ils seraient morts depuis plus de 15 jours, selon les conclusions de la police. Son dernier signalement remonte au 15 avril 2011. Selon les témoignages, l'homme a été vu quittant un hôtel formule 1 situé dans la commune de Roquebrune-sur-Argens, dans le Var. Seule sa voiture sera retrouvée, abandonnée. Et le principal suspect de ce drame familial atroce reste introuvable.

Depuis la macabre découverte, les enquêteurs de Nantes ont reçu plusieurs centaine de signalements. A chaque fois, les témoins affirment avoir aperçu Xavier Dupont de Ligonnès. Mais que ce soit en Corse, en Italie ou plus récemment en France, à Dieppe, les vérifications des enquêteurs se terminent toujours de la même façon : aucune trace du suspect. Des conclusions qui mènent finalement à la même question : Xavier est-il vivant... ou mort ? 

Ce que l'on sait pour le moment, grâce à l'enquête et aux témoignages, c'est que Xavier Dupont de Ligonnès n'a rien laissé au hasard. En février 2011, Xavier débute une initiation au tir. Il aurait reçu une carabine "22 long rifle" de son père décédé et aurait décidé d'obtenir sa licence de tir. Un mois plus tard, il achète un silencieux et des munitions pour l'arme léguée par son père. Preuve de la préméditation de ses meurtres, début avril, l'homme achète du ciment, une bêche, et 40 kilos de chaux. Des matériaux qui lui permettront d'enterrer les cinq corps sous la terrasse de sa maison.

D'après les conclusions d'enquête, les meurtres auraient été perpétrés dans la nuit du 3 au 4 avril. Agnès et ses quatre enfants auraient été drogués avant d'être assassinés par le père de famille. Tous auraient fait l'objet d'un manège très méthodique : un minimum de deux balles tirées en pleine tête. Très vite, Xavier met à exécution son plan censé trompé l'entourage de la famille. Il envoie des courriers aux écoles des enfants et à l'employeur de sa femme pour justifier leurs absences. L'entourage de la famille Dupont de Ligonnès apprend dans des lettres que Xavier serait un agent secret et qu'il doit au plus vite quitter le pays. Ce sont les dernières nouvelles reçues avant que les voisins ne donnent l'alerte le 13 avril 2011. Les corps seront retrouvés une semaine plus tard.

Depuis le 10 mai 2011, Xavier Dupont de Ligonnès fait l'objet d'un mandat d'arrêt international. L'enquête n'est pas terminée et l'hypothèse d'un suicide n'est pas écartée.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article