Meurtre d’Aurélie Vaquier : l’énigme du sarcophage

Publié le par RTL par Jean-Alphonse Richard

PODCAST - Le 28 janvier 2021, Aurélie Vaquier disparaît. Son corps est retrouvé trois mois plus tard sous une dalle de béton dans le local qu'elle partageait avec son compagnon à Bédarieux. 

 Aurélie Vaquier, 38 ans et domiciliée à Bédarieux, portée disparue depuis le 28 janvier 2021. Crédit : Parquet de Béziers

Aurélie Vaquier, 38 ans et domiciliée à Bédarieux, portée disparue depuis le 28 janvier 2021. Crédit : Parquet de Béziers

Le 23 février 2021, Samire L. se présente à la gendarmerie de Bédarieux, dans l'Hérault, pour signaler la disparition de sa compagne, Aurélie Vaquier. Il explique être sans nouvelles depuis le 28 janvier. Elle lui aurait envoyé un message via Messenger, pour l'informer qu'elle souhaitait prendre du recul, s'isoler quelques temps pour s'adonner à l'écriture, sa passion. Il ne s'est pas inquiété parce qu'Aurélie est une femme très indépendante. Il ajoute qu'il n'était pas présent lorsqu'elle a disparu. Il se trouvait dans sa famille, dans le pays de Gex, pour voir ses enfants âgés de 9 et 4 ans.

A son retour, il a trouvé le local que le couple réaménage depuis quelques mois vide. Ils souhaitent y installer un restaurant vegan. Avant d'alerter les autorités, Samire L. a prévenu la famille d'Aurélie. Les trois frères cadets sont aussitôt tombés des nues : impossible d'imaginer leur sœur partie faire une retraite en solitaire sans donner aucune nouvelle.

Aurélie a laissé derrière elle sa voiture, restée dans le garage, son ordinateur portable et son chat de qui elle est très proche. Toutes les hypothèses sont envisagées par les enquêteurs : suicide, enlèvement, accident ou même départ dans une secte. Mais Samire L. est le dernier à avoir vu Aurélie en vie et va être le premier a être questionné par les enquêteurs. Les doutes vont s'accumuler autour de cet homme qui ne montre pas de réelle inquiétude. 

Nos invités

  • Yanick Philiponnat, journaliste au Midi Libre
  • Me Mathieu Montfort, avocat de Samire L.
  • Philippe Folletet, ancien commissaire de police et vice-président de l'ARPD (Assistance et recherche de Personnes disparues)

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article