Mort à Paris de l'acteur Etienne Draber du Covid-19 : "privée d'adieux", sa fille critique l'AP-HP

Publié le par Actu par Thomas Martin

La comédienne Stéphanie Bataille, fille de l'acteur Etienne Draber, mort en janvier du Covid-19 à Paris, déplore de n'avoir pu dire adieu à son père. L'AP-HP lui répond. 

Etienne Draber est mort à Paris le 11 janvier dernier des suites du Covid-19 (©Capture d’écran)

Etienne Draber est mort à Paris le 11 janvier dernier des suites du Covid-19 (©Capture d’écran)

Le 11 janvier 2021, l’acteur Etienne Draber, connu entre autres pour ses rôles dans Profs ou dans Les Sous-doués, mourait à l’hôpital de la Salpêtrière à Paris à l’âge de 81 ans, emporté par le Covid-19. Sa fille, Stéphanie Bataille, comédienne et directrice déléguée du théâtre Antoine à Paris, visant l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), dénonce aujourd’hui des règles « inhumaines ». 

« Il nous réclamait à cor et à cri »

Dans une tribune parue dans Le Figaro, s’adressant au président de la République, Emmanuel Macron, et au ministre de la Santé, Olivier Véran, elle raconte que son père a été hospitalisé pour une intervention cardiaque. Il avait alors été testé négatif au Covid-19. L’opération « s’est très bien passée ; il était heureux et en forme, sa sortie était prévue la semaine suivante « . Mais, Etienne Draber attrape le coronavirus et doit être déplacée dans une unité au 3ème étage de l’hôpital. 

    Nous pouvons juste rester face à un long couloir où au fond se trouve une porte sur laquelle figure cet écriteau: «INTERDIT DE RENTRER - COVID», avec un digicode. De l’autre côté de cette porte se trouvent les patients, mais il est impossible de les voir » Stéphanie Bataille. Fille d'Etienne Draber

Finalement, Etienne Draber est emporté par le virus. « Nous n’avons pu revoir mon père, alors qu’il nous réclamait à cor et à cri. »

« Les patients meurent de solitude »

La comédienne dénonce des « réglementations ineptes, inhumaines, odieuses et dévastatrices » et appelle à « retrouver notre humanité ».

    Les patients meurent de solitude, déprimés, anéantis par la souffrance de ne pas être en lien direct avec leur proche. Sans compter que cette séparation dictée, imposée est insurmontable pour les familles. Stéphanie Bataille

L’AP-HP a réagi dans un communiqué. « Le père de Stéphanie Bataille a déclaré les symptômes de la Covid-19 au cours de son hospitalisation durant laquelle il recevait des visites dans sa chambre individuelle, explique l’AP-HP. Pendant la période à laquelle il y était hospitalisé, l’ensemble du personnel en contact avec lui a été testé négatif. Le patient a ensuite été transféré dans un autre service, au sein duquel les visites ne sont pas autorisées en raison du profil des patients particulièrement fragiles, sauf exception. Il a été considéré, en concertation avec la famille, qu’il était préférable que les proches, porteurs de la Covid-19 et symptomatiques, ne rendent pas visite au patient ».

L’AP-HP rappelle qu’elle applique les recommandations nationales de limitation des visites afin de protéger du risque de contamination les patients et les personnels : « ces limitations font l’objet d’explications par les équipes et tout est mis en œuvre pour maintenir le lien entre les patients et leurs familles, via des contacts vidéos organisés par les équipes de l’hôpital. »

Des visites restent malgré tout possibles « en fonction de l’état de santé du patient, sur décision médicale en concertation avec les familles ».

L’AP-HP indique que cela a été le cas « à plusieurs reprises » pour le père de Stéphanie Bataille et notamment la veille de son décès. « Lorsque l’équipe médicale a considéré que le décès allait survenir de façon imminente, les proches ont aussitôt été contactés. Un membre de la famille a ainsi pu voir le patient avant son décès. Stéphanie Bataille a pu se recueillir auprès de son défunt père dans sa chambre au sein du service de soins. Il n’y a eu à ce moment-là aucune interdiction de lui rendre visite ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article