Obsèques de Jean Germain à Tours

Publié le par France 3 Centre Val de Loire par Ch.L avec AFP

Le sénateur PS et ancien maire de Tours qui s'est donné la mort le 7 avril, au matin de son procès dans l'affaire des mariages chinois, a été inhumé lundi après-midi. La messe célébrée en l'église Saint Etienne qui devait se dérouler dans l'intimité a finalement été ouverte aux Tourangeaux.  

Les obsèques du sénateur socialiste Jean Germain ont eu lieu à l'Eglise Saint Pierre de Tours le 13 avril 2015. • © F3

Les obsèques du sénateur socialiste Jean Germain ont eu lieu à l'Eglise Saint Pierre de Tours le 13 avril 2015. • © F3

Une cérémonie ouverte aux Tourangeaux

La famille de Jean Germain, qui avait annoncé dans un premier temps vouloir des obsèques dans "l'intimité", a finalement ouvert les portes de l'église Saint Etienne aux Tourangeaux. Quelque 300 personnes ont assisté à l'office, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, la cérémonie étant retransmise dehors grâce à des haut-parleurs. 

    "Tandis que des barrières métalliques empêchaient l'accès des curieux et de la presse au parvis de l'église Saint-Étienne, le premier cercle des proches est entré dans l'édifice peu avant 15h00. La compagne de Jean Germain tenait les mains des deux fils de ce dernier, tandis que le frère et la soeur du défunt se tenaient également la main."

Parmi les personnalités présentes, Marisol Touraine, ministre PS des Affaires sociales mais aussi ancienne députée et présidente du conseil général d'Indre-et-Loire, ainsi que le nouveau maire de Tours Serge Babary (UMP), qui avait battu Jean Germain aux élections municipales de mars 2014. 

Hommage à Jean Germain le 10 avril 2015 à Tours. • © F3

Hommage à Jean Germain le 10 avril 2015 à Tours. • © F3

Un double hommage avait déjà été rendu à l'ancien maire vendredi, d'abord à l'hôtel de ville, puis place Anatole France, près de l'Université François Rabelais que Jean Germain a présidée, avec plus de 800 personnes présentes. 

Il se suicide au matin de son procès

Poursuivi pour "complicité de prise illégale d'intérêts et détournement de fonds publics" dans l'organisation entre 2007 et 2011, à la mairie de Tours, de mariages symboliques pour touristes chinois, Jean Germain devait comparaître au procès de trois jours prévu pour cette affaire à compter du 7 avril.  

Mais, lors de l'appel des prévenus, son avocat, Me Dominique Tricaud, avait annoncé que son client avait "disparu en laissant une lettre d'adieu. Le corps sans vie de Jean Germain avait été découvert peu après, dans son garage. 

Il avait toujours clamé ne pas avoir eu connaissance des agissements d'une ancienne membre de son cabinet de maire, Lise Han, mise en examen pour escroquerie dans cette affaire. Elle est soupçonnée d'avoir été la gérante de fait de la société organisant ces mariages.  

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article