Obsèques de Magali Blandin à Bain-de-Bretagne. 400 personnes se recueillent pour un dernier hommage

Publié le par France 3 Bretagne par la rédaction (avec AFP)

Environ 400 personnes ont assisté jeudi 25 mars aux obsèques de Magali Blandin, à Bain-de-Bretagne. Le corps de cette éducatrice spécialisée a été retrouvé samedi dernier. Son mari a avoué l'avoir tuée et a été mis en examen pour "tentative de meurtre par conjoint" et "meurtre par conjoint".

Les gendarmes avaient installé des barrières pour contenir la foule aux obsèques de Magali Blandin, à Bain-de-Bretagne (35). • © France télévisions

Les gendarmes avaient installé des barrières pour contenir la foule aux obsèques de Magali Blandin, à Bain-de-Bretagne (35). • © France télévisions

Quelque 200 personnes étaient présentes dans l'église de Bain-de-Bretagne, au sud de Rennes, lors de la cérémonie religieuse qui a débuté à 14h et 200  à l'extérieur.         

Dans la foule, des amis et des jeunes que l'éducatrice spécialisée avait aidés dans leur parcours et qui se souvenaient d'une personne "gaie", "joyeuse", "souriante", une personalité lumineuse et d'"une positivité à toute épreuve". 

Recueillement pour les obsèques de Magali Blandin • © France Télévsions

Recueillement pour les obsèques de Magali Blandin • © France Télévsions

Le corps de Magali Blandin avait été retrouvé enterré, en forêt, près de Montauban-de-Bretagne où elle habitait.

400 personnes présentes pour rendre un dernier hommage à Magali Blandine t soutenir sa famille • © France Télévisions

400 personnes présentes pour rendre un dernier hommage à Magali Blandine t soutenir sa famille • © France Télévisions

Le mari de Magali Blandin a été mis en examen pour "tentative de meurtre par conjoint" pour un premier projet criminel ourdi fin 2020 et pour "meurtre par conjoint".

Ses parents, âgés de 72 et 75 ans, ont été mis en examen pour "complicité de tentative de meurtre par conjoint" et "complicité de meurtre par conjoint".

Tous ont été placés en détention provisoire.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article