Que s'est-il passé à bord du trimaran danois retrouvé vide ce week-end ?

Publié le par France 3 Bretagne par Sylvaine Salliou ( avec AFP)

Les 3 marins danois, dont le trimaran a été retrouvé à 130km des côtes bretonnes, ont-ils organisé leur disparition? D'après le Télégramme, l'un des 3 marins disparus a déjà été condamné.

Que s'est-il passé à bord du trimaran danois retrouvé vide ce week-end ?

Une affaire criminelle pour trafic de stupéfiants ouverte en 2004 puis 2010 au Danemark à l'encontre d'un des trois marins danois disparus dans la nuit du 23 au 24 septembre au sud de la Bretagne laisse planer le doute et envisager la thèse de la disparition organisée, selon le quotidien.

Rappel des faits

Trois hommes d'origine danoise se trouvaient à bord du trimaran retrouvé renversé et vide ce week-end au large de Brest. Le Jonathan Livingston, un trimaran bleu de 10 m avec un oiseau blanc dessiné sur l'une des coques, est resté amarré du 7 au 23 septembre au port de plaisance du Moulin Blanc à Brest. Les trois Danois, âgés de 33, 34 et 55 ans ne seraient restés, eux, que trois jours à Brest, avant de prendre la mer le 23 septembre au matin, sans que leur destination soit connue. Samedi, un chalutier a signalé la coque bleue retournée du trimaran à 130 km au sud-ouest de Brest. Les secours ont été envoyés sur place mais personne n'a été retrouvé à bord. Le trimaran a dû ensuite couler car il n'a plus été revu. Mais avant cela, un plongeur de la Marine nationale a découvert à bord des papiers et un ordinateur portable qui ont permis d'identifier le navire et son propriétaire. Aucun appel de détresse n'a été envoyé mais "un tir de fusée de détresse a été rapporté dans la nuit du 23 au 24 septembre par un voilier au large, dans des conditions de mer difficiles, l'empêchant d'investiguer le signal lumineux", a par ailleurs indiqué la préfecture maritime. Aucun radeau de survie n'a été retrouvé à bord du trimaran battant pavillon danois. Depuis, aucun signalement de disparition n'avait été reçu de la part d'éventuels proches. 

Une enquête de la gendarmerie maritime a été ouverte, jugeant qu'il s'agissait "vraiment d'une affaire qui sort de l'ordinaire, qui n'est pas classique du tout".

Naufrage mystérieux

Ce naufrage sort en effet de l'ordinaire. Pourquoi ces trois hommes sont-ils partis de Brest ce soir-là ?  Ils n’avaient aucune chance d’échapper aux 100km/h en rafale annoncés dans la zone. Pourquoi il n'y a pas eu d'appel de détresse? Pourquoi aucun signalement de disparition n'a été enregistré?

D'après le Télégramme, ce matin, "l'un des marins -le plus âgé des trois- a en effet un lourd passé judiciaire, peut-on lire notamment sur le site d'une télévision danoise. Il a été condamné pour trafic de stupéfiant en 2004. Il avait convoyé une importante quantité de marijuana à bord d’un voilier. En 2010, il était activement surveillé par la police. Il avait loué un voilier à Middelfart dans le sud du Danemark. Il avait affirmé avoir navigué dans les eaux suédoises. Mais des relevés GPS avaient prouvé, en fait qu’il avait mis le cap sur le Maroc. La police avait soupçonné Jacob Hansen d’avoir voulu passer 800 kg de haschich en Europe. Il aurait réussir à placer en lieu sûr cette cargaison avant d’être contrôlé par la police française et espagnole qui n’avaient rien trouvé d’illégal à bord."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article