Une délégation militaire américaine aux comméorations du Débarquement à Carentan malgré le Covid

Publié le par France Bleu par Sarah Saltiel-Ragot France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Les commémorations du Débarquement en Normandie sont encore marquées par les restrictions sanitaires cette année mais uen délégation de militaires américains a pu venir spécialement à Carentan pour la cérémonie qui avait lieu vendredi 4 juin au Carrée des Choux. 

Une cérémonie sous protocole sanitaire mais avec des soldats venus des Etats-Unis cette année. © Radio France - Sarah Saltiel-Ragot

Une cérémonie sous protocole sanitaire mais avec des soldats venus des Etats-Unis cette année. © Radio France - Sarah Saltiel-Ragot

Les commémorations du 77e anniversaire du Débarquement en Normandie sont encore marquées par la pandémie. Presque tous les événements autour du 6 juin ont été annulés : sauts en parachute, défilés, concerts, animations... Des cérémonies ont été maintenues mais avec un protocole sanitaire pour la deuxième année consécutive. Le nombre d'invités était restreint et le public interdit. Malgré les contraintes, la cérémonie de Carentan-Les-Marais ce jeudi 4 juin, ne s'est pas faite qu'entre Francais. 

Une délégation venue des Etats-Unis cette année

Ils sont arrivés in extremis, la veille au soir pour la cérémonie du 77e anniversaire du Débarquement à Carentan. Venir de l'extérieur de l'Europe reste compliqué à cause des restrictions sanitaires et la venue des militaires américains n'a pas été simple explique le maire de la ville, Jean-Pierre Lhonneur : "C'était un peu difficile. Il a fallu justifier de la vaccination, de leur adresse, de leur temps de présence, etc." 

Des soldats de la 101e Airborne Division étaient donc présents, la même que celle qui s'est battue à Carentan, dans des combats très difficiles face aux Allemands en juin 1944. Si aucun vétéran n'a pu venir de l'étranger, l'Américain Charles Shay, 97 ans et qui vit maintenant en France, était le seul à les représenter lors de la cérémonie. Des représentants des ambassades d'Allemagne et des Pays-Bas avaient également fait le déplacement ainsi que le consul américain pour la zone Grand Ouest en France. 

Des spectateurs qui ont bravé l'interdiction 

Le public était a priori interdit à la cérémonie mais quelques dizaines de personnes se sont placées derrière les barrières de sécurité pour assister à cette cérémonie. Parmi elles, Elise Hocmert qui a même fait sécher l'école à ses enfants. "C'est important, cela fait partie de notre devoir de mémoire," explique cette Normande née à Omaha Beach, "Covid ou pas, il faut honnorer les vétérans." 

D'autres commémorations auront lieu tout le week-end sur les plages du Débarquement et les communes marquées par la bataille de Normandie mais là encore, le public est, en principe, interdit. 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article