Xavier Dupont de Ligonnès mort ? Ces tombes fouillées en pleine nuit

Publié le par Gala par Camille Romano

Nouvelles fouilles, mais toujours pas de réponse. La police a fouillé dans la nuit de ce lundi 21 juin un cimetière d'une commune du Var, à la recherche de Xavier Dupont de Ligonnès, en vain.

Xavier Dupont de Ligonnès mort ? Ces tombes fouillées en pleine nuit

Il reste une des personnes les plus recherchées de France, mort ou vif. Les forces de l'ordre ont mené une opération de fouilles dans un cimetière de la commune de Grimaud, dans le Var, à la recherche de Xavier Dupont de Ligonnès, dans la nuit de lundi 21 juin, révèlent nos collègues du Parisien. Des policiers, membres de l'Office central pour la répression des violences aux personnes auraient ainsi exploré une nouvelle piste dans leur traque de cet homme soupçonné d'avoir abattu sa famille entière à Nantes, et qui leur échappe depuis près de dix ans. Xavier Dupont de Ligonnès aurait-il pu trouver un dernier refuge dans une des tombes de ce petit cimetière, qui n'en contient que 400 ?

Certaines ont particulièrement retenu l'attention des enquêteurs : les sépultures "ouvertes et ébréchées", qui ont été fouillées avec attention. Des prélèvements ont été faits également dans tout le cimetière, mais sans succès. Pas d'indices attestant de la présence du fugitif, ni de sa carabine, un 22 Long Rifle.

Un cimetière où "XDDL" aimait flâner

La mairie de Grimaud, jointe par le Parisien, a par ailleurs confirmé cette séance de fouilles. La commune n'a pas été choisie au hasard par les enquêteurs, car elle est liée à l'enfance de Xavier Dupont de Ligonnès. En effet, à quelques 5 km, plus loin sur la côte, à Port-Grimaud, se trouvait une propriété du père de Xavier Dupont de Ligonnès, un moulin, mais qui a accueilli bien des vacances de la famille. Et même après la vente du moulin, Xavier Dupont de Ligonnès a fait découvrir la région à sa propre famille, en séjournant dans la résidence secondaire qu'une tante possédait, à Grimaud. Le Parisien fait également état d'une habitude surprenante du fugitif : il connaîtrait bien le cimetière de Grimaud, car il aimait y flâner.

Et puis, le village n'est qu'à une trentaine de kilomètres de la dernière localisation avérée du fugitif, l'hôtel de Roquebrune-sur-Argens, où il a été vu le 15 avril 2011. Ce n'est pas la première fois que la thèse du suicide de Xavier Dupont de Ligonnès est explorée par l'enquête, mais la question divise à la fois les spécialistes de l'affaire, comme les proches de l'homme.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article