Décès de Françoise Arnoul : 3 films qui ont fait d'elle un sex-symbol

Publié le par Orange par Mathilde Dandeu, Jellyfish France

Elle était l'une des grandes figures du cinéma français. Après s'être battue contre une longue maladie, l'actrice Françoise Arnoul est décédée mardi 20 juillet 2021, à l'âge de 90 ans dans un hôpital parisien. Celle qui rêvait au départ de devenir danseuse, avait dû renoncer à cette ambition après avoir été refusée par l'Opéra de Paris en raison de son âge. La jeune éconduite s'était alors dirigée vers le théâtre et une carrière d'actrice avant de se faire connaitre au début des années 1950 avec ses rôles de femmes séduisantes. Voici trois films qui ont fait d'elle un sex-symbol !

©Denis Guignebourg - L'actrice Françoise Arnoul pose à l'hôtel de ville de Paris lors de la remise de la médaille du Grand Vermeil à Pierre Tchernia, le 29 janvier 2008., Abaca

©Denis Guignebourg - L'actrice Françoise Arnoul pose à l'hôtel de ville de Paris lors de la remise de la médaille du Grand Vermeil à Pierre Tchernia, le 29 janvier 2008., Abaca

"Les Compagnes de la nuit"

Réalisé par Ralph Habib en 1953, ce film noir à la française se déroule au coeur d'un réseau de prostitution, basé dans un bistrot de Montmartre. Françoise Arnoul y incarne Olga, une jeune femme qui décide de monter à Paris après avoir refusé un emploi de bonne à Bordeaux. Elle croise le chemin de Paul (Pierre Cressoy), un camionneur, qui la dépose devant le bistrot où elle sera prise en charge par le réseau de prostitution de Jo (Raymond Pellegrin). Alerté par un ami (Pierre Mondy), Paul ira la voir un jour sur un trottoir. Olga tombe amoureuse de lui, mais reste sous l'emprise de Jo. Avec les autres prostituées, elles se soutiennent et vont revendiquer leur indépendance. On y retrouve aussi Jane Marken, la patronne de l'Hôtel du Nord de Carné, en "mère maquerelle" ainsi que Louis de Funès, en client anonyme du bistrot.

"Le fruit défendu"

Dans ce long-métrage réalisé par Henri Verneuil en 1952, Françoise Arnoul donne la réplique à Fernandel. Elle incarne Martine, une jeune fille qui n'a pas froid aux yeux et qui fait la rencontre du Dr. Charles Pellegrin, sur un quai de gare. Marié à une bourgeoise stricte, le médecin se laisse alors séduire par Martine, et l'invite même à venir s'installer dans son foyer.

"French Cancan"

C'est grâce à ce film, réalisé par Jean Renoir en 1954, que Françoise Arnoul va devenir l'étoile montante du cinéma français. Elle y incarne Nini, une blanchisseuse qui va devenir la nouvelle étoile de la salle de spectacle de Danglard (Jean Gabin), située à Montmartre. Ce dernier décide de relancer une danse passée de mode, le cancan, et de faire construire un nouvel établissement, le Moulin Rouge. Nini, par sa grâce sans apprêts, va subjuguer les spectateurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article