Première Guerre mondiale : ces sous-mariniers qui ont coulé des dizaines de bateaux

Publié le par Midi Libre par Yanick Philipponnat

La Première Guerre mondiale a consacré le rôle des sous-marins dans l’affrontement tactique : d’une part grâce aux progrès techniques qui ont permis aux chantiers navals de sortir des navires redoutables mais aussi de part des soldats de premier plan.

Lothar Von Arnauld de la Periere Archives

Lothar Von Arnauld de la Periere Archives

Le plus illustre de "14-18" reste sans conteste Lothar von Arnauld de la Periere (son arrière-grand-père était originaire du Berry). Ce commandant de sous-marin allemand affiche un record pour le moins effrayant puisqu’il a coulé 194 navires (dont 189 marchands), la plupart en Méditerranée avec son U-35, ce qui fait de lui le champion incontesté du genre. Avec notamment le terrible torpillage du Gallia qui a fait 1 740 morts en 1916 entre la Sardaigne et la Tunisie. Hans Walther, lui, aux commandes de l’U-52, a torpillé le Seward, bateau américain, le 7 avril 1917 au large de Port-Vendres, puis deux jours plus tard l’Estérel, au même endroit. Sans victime : après un double torpillage, "ils ont donné quelques minutes à l’équipage pour partir", rapporte François Brun, le spécialiste de l’épave. Le capitaine de l’Estérel a été interrogé avant qu’une bombe "sprengatronen" soit placée à bord, puis que dix coups de canon de 88 mm soient tirés, envoyant le cargo par le fond.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article