USA: Donald Rumsfeld, ancien secrétaire à la défense décède à l’âge de 88 ans

Publié le par La Nouvelle Tribune par Rodrigue Gozoa

Donald Rumsfeld (Photo AFP - Getty images)

Donald Rumsfeld (Photo AFP - Getty images)

Il y a quelques heures, la famille Rumsfeld annonçait le décès de Donald Harold Rumsfeld, ancien secrétaire américain à la Défense sous deux présidents. Donald Rumsfeld, qui a travaillé tour à tour sous, Gerald R. Ford et George W. Bush, a la particularité d’avoir été à la fois des stratégies américaines pendant la guerre froide dans les années 1970 et de celles contre le terrorisme des décennies plus tard. Celui, qui était surtout célèbre pour avoir orchestré l’invasion américaine en Irak, est décédé ce mardi à son domicile de Taos, au Nouveau Mexique à l’âge de 88 ans.

Un véritable témoin de la politique étrangère américaine

M. Rumsfeld a eu une carrière particulière, pleines d’exceptions. Sa licence en sciences politique en poche en 1954,  le jeune Rumsfeld s’engagera dans l’armée pour une carrière de 35 années. Mais très tôt la politique prendra le pas et alors même qu’il était capitaine, il sera choisi comme conseiller par le président Nixon, Ambassadeur à l’OTAN et secrétaire à la défense sous le président Gerald Ford à 43 ans. le plus jeune secrétaire alors, que l’Amérique ait connu. Deux années plus tard, il retournera à la vie civile en se chargeant de la présidence d’une société pharmaceutique.

Mais l’appel de la politique sera le plus fort, et à 74 ans, il devenait de nouveau secrétaire à la défense du 43ème président des USA, George Walker Bush. Là encore, Rumsfeld se distinguait en étant le plus âgé des secrétaires à la défense jamais choisis. Une distinction qui ne s’arrêtait pas là, puisque Rumsfeld a été le secrétaire des périodes sensibles. D’abord celle des périls nucléaires soviéto-américains, puis celle des attaques de Septembre 2001 et de la menace terroriste.

« C’est avec une profonde tristesse que nous partageons la nouvelle du décès de Donald Rumsfeld. (…) l’histoire se souvient peut-être de ses réalisations extraordinaires au cours de six décennies de service public, mais pour ceux qui l’ont le mieux connu et dont la vie a été changée à jamais en conséquence, nous nous souviendrons de son amour indéfectible pour sa femme Joyce, sa famille et ses amis, et l’intégrité qu’il a apportée à une vie consacrée au pays » a relaté en substance le communiqué de la famille, ce mardi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article