Haute-Loire : la folle histoire d’un piano de la Seconde Guerre mondiale

Publié le par Le Point

L’instrument se trouve à Brives-Charensac, en Haute-Loire, offert par une famille juive cachée pendant l’Occupation, selon France Bleu.

Haute-Loire : la folle histoire d’un piano de la Seconde Guerre mondiale

Un siècle de vie, un siècle d’une histoire mouvementée. Alors qu’elle souhaite vider sa maison, une habitante de Brives-Charensac, en Haute-Loire, a remonté le temps en s’intéressant à un piano ancien. Cet instrument a été offert à ses arrière-grands-parents, comme l’explique France Bleu, pendant la Seconde Guerre mondiale, par la famille Pinguet. Juifs, les Pinguet ont trouvé refuge dans la cave de la famille de Mylène Bernhardt avant, à la fin de la guerre, de recouvrer la liberté.

Mylène Bernhardt souhaite désormais retrouver cette famille et, pourquoi pas, leur restituer le vieux piano. Sur Facebook, elle lance « une bouteille à la mer dans l’espoir de retrouver la famille juive que sa famille a cachée durant la Seconde Guerre mondiale, entre 1942 et 1944 ». Elle raconte que la famille Pinguet « était cachée dans la cave, tandis que, de l’autre côté, à 500 mètres de chez eux, se trouvait un camp de la SS ».

Les Pinguet, partis « libres et vivants »

En 1944, la famille recueillie a repris sa route, cédant le piano à ses hôtes pour les remercier. « Après la guerre, la famille Pinguet avait envoyé une lettre à mes arrière-grands-parents pour leur dire qu’ils étaient libres et vivants, écrit Mylène. Alors je m’en remets aux mains multiples des réseaux sociaux pour les lier jusqu’à celles de cette famille. » Si elle explique avoir quelques pistes, la famille Piguet n’a pas encore pu être retrouvée.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article