JO de Tokyo : l’actrice Kaley Cuoco prête à acheter le cheval frappé lors de l’épreuve de pentathlon moderne

Publié le par Le Parisien

L’actrice américaine, star de la série The Big Bang Theory, s’est dit prête à acheter « Saint Boy », le cheval maltraité lors de l’épreuve de pentathlon moderne aux Jeux olympiques. 

L'actrice américaine Kaley Cuoco est prête à acheter "Saint Boy", le cheval frappé lors de l'épreuve du pentathlon moderne aux Jeux de Tokyo. Reuters

L'actrice américaine Kaley Cuoco est prête à acheter "Saint Boy", le cheval frappé lors de l'épreuve du pentathlon moderne aux Jeux de Tokyo. Reuters

« Saint Boy » n’en finit plus de faire parler de lui. Après le buzz des réseaux sociaux ou la mobilisation d’associations de protection des animaux, c’est désormais une actrice américaine, Kaley Cuoco, star de la série The Big Bang Theory, qui a décidé de s’impliquer dans cette affaire.

Sur son compte Instagram, celle qui joue le rôle de Penny, a repris les images de la cavalière aux Jeux de Tokyo, pestant : « C’est une représentation dégoûtante et insultante de notre sport à bien des égards. Cette cavalière et son entraîneure sont une honte. Je vais acheter ce cheval et lui offrir la vie qu’il devrait avoir. Donnez-moi votre prix ». Kaley Cuoco est elle-même une férue d’équitation, et son mari Karl Cook, grand adepte de la discipline.

Une plainte déposée pour « cruauté envers les animaux »

Le 6 août dernier, Annika Schleu, jusque-là en tête dans l’épreuve du pentathlon moderne n’était pas parvenue à apprivoiser « Saint Boy », qui lui avait été attribué après tirage au sort. Avec sa coach, par ailleurs mise à pied au lendemain de la compétition, l’Allemande lui avait asséné de nombreux coups, essuyant finalement de plusieurs refus face aux obstacles. Annika Schleu avait finalement chuté au classement, voyant s’envoler tout espoir de médaille olympique.

Depuis, les réactions se sont multipliées et le règlement de l’épreuve a été modifié en vue des Jeux de Paris en 2024. L’épreuve comportera notamment moins d’obstacles, et ces derniers seront positionnés plus bas. Ce vendredi 13 août, une association allemande de protection des animaux a par ailleurs porté plainte contre l’athlète et son entraîneuse, accusées de « cruauté envers les animaux » et « complicité de cruauté envers les animaux ».

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article