Mort de Jean-Denis Bredin, avocat engagé et académicien

Publié le par Sud Ouest avec AFP

Écrivain et avocat engagé, Jean-Denis Bredin était associé à Robert Badinter dans un cabinet d’affaires. Il est décédé à l’âge de 92 ans

Jean-Denis Bredin de passage à Saint-émilion en 1992. © Crédit photo : Archives Sud Ouest

Jean-Denis Bredin de passage à Saint-émilion en 1992. © Crédit photo : Archives Sud Ouest

L’avocat de renom et écrivain Jean-Denis Bredin, qui fut professeur et académicien, est mort à 92 ans, a annoncé mercredi le bâtonnier de Paris, Olivier Cousi. « Jean-Denis Bredin nous a quittés. Il fut l’un de nos plus brillants confrères possédant une plume à nulle autre pareille qui l’avait porté à l’Académie française », a salué Olivier Cousi, sur Twitter.

Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a salué sa mémoire, dans un tweet : « Une très grande figure du barreau français vient de s’éteindre. Il aura marqué son époque de son talent et des nombreux combats qu’il a menés ».

Père de l’ancienne ministre socialiste Frédérique Bredin, académicien depuis 1989, Jean-Denis Bredin a signé une vingtaine d’ouvrages historico-judiciaires, dont un livre-référence («L’affaire », 1983) sur Alfred Dreyfus, une des plus célèbres victimes d’erreur judiciaire de l’histoire de France.

Né à Paris en 1929, il avait enseigné à la faculté de droit de Rennes, de Lille, à l’université Paris-Dauphine puis, à partir de 1971, à Paris I avant d’être nommé professeur émérite. Avocat au barreau de Paris à partir des années 1950, il s’était associé en 1965 à Robert Badinter pour fonder un cabinet d’affaires qui deviendrait l’un des plus célèbres du pays.

Ses fictions, nouvelles et essais, avaient témoigné de ses combats. Son premier roman, « Un coupable » (1985), était le récit d’une erreur judiciaire. Il avait aussi dénoncé les dérives judiciaires dans « Un tribunal au garde-à-vous » (2002, sur le procès de Pierre Mendès-France en 1941), ou dans « L’infamie » (2012, sur le procès de Riom en 1942 intenté par Vichy à Léon Blum et d’autres).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article