Abolition de la peine de mort : 40 ans après, les mots de Robert Badinter au Panthéon

Publié le par franceinfo par S.Perez, Y.Kadouch - France 2 France Télévisions

Il y a 40 ans, l'abolition de la peine de mort était votée puis promulguée. Cet anniversaire a été commémoré au Panthéon (Paris), samedi 9 octobre, par l'actuel chef de l'État, Emmanuel Macron et celui qui a mené sans relâche ce combat, Robert Badinter.

Abolition de la peine de mort : 40 ans après, les mots de Robert Badinter au Panthéon

Robert Badinter et son épouse ont été accueillis par Emmanuel Macron au Panthéon (Paris), samedi 9 octobre. Les marches du Panthéon des grands hommes pour celui qui, il y a tout juste 40 ans, était le plus détesté de France. Pour Robert Badinter, l'abolition de la peine de mort c'est le combat de sa vie, son œuvre. C'est un combat qui continue avec toujours la même conviction à 93 ans. "La peine de mort est vouée à disparaître de ce monde parce qu'elle est une honte", a déclaré l'ancien ministre.

"La France va relancer le combat pour l'abolition universelle"

Après son discours, de longs applaudissements ont retenti comme il y a 40 ans, lorsque ses mots résonnaient à l'Assemblée nationale pour un discours historique. C'est un combat qu'Emmanuel Macron souhaite réactiver : "Je vous annonce donc, en ce 9 octobre 2021, que la France va relancer le combat pour l'abolition universelle". Son ambition est de convaincre les autres pays du monde entier de renoncer à la peine capitale. Selon les chiffres officiels, en 2020, près de 500 personnes ont été exécutées.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article