Eric Zemmour et Sarah Knafo : « Ça finira mal »

Publié le par JForum

Sarha Knafo serait-elle trop influente auprès d’Eric Zemmour ? Si l’ex-polémiste a le vent en poupe dans les sondages, certains proches semblent s’inquiéter de la relation entre le quasi-candidat à la présidentielle et sa conseillère.

Eric Zemmour et Sarah Knafo : « Ça finira mal »

C’est elle qui l’a convaincu de passer le pas. Avant de faire une irruption tonitruante dans l’arène politique, au point d’être aujourd’hui crédité de 17% d’intentions de vote à la présidentielle 2022, Eric Zemmour a longtemps semblé rechigner à se lancer. Mais c’était sans compter sur la jeune énarque qui prend de plus en plus de place dans sa vie : Sarah Knafo. Passée au fil des années de protégée à conseillère du polémiste, un ami de son père rencontré à l’adolescence en 2007, elle a mis toute son énergie pour le convaincre d’assouvir ce désir latent. Et d’être le grand candidat de la droite souverainiste dont elle rêve depuis des années.

Mission accomplie début 2021. Sarah Knafo a activé ses réseaux pendant des mois et Eric Zemmour se sent enfin prêt pour la course à l’Élysée. C’est ce que raconte le livre Le Radicalisé (ed. Seuil) d’Étienne Girard, dont les bonnes feuilles sont parues dans L’Express. « J’y vais parce que je suis fou« , lâche l’essayiste devant des soutiens réunis au domicile de la jeune énarque dès le mois d’avril. Depuis, elle est de tous les déplacements de son champion. Meetings, débats télévisés… Celle que le grand public a découvert sur une couverture très commentée de Paris Match le suit partout et décide de tout. Au point d’inquiéter des proches du polémiste, comme Philippe de Villiers.

Sarah Knafo à Asnières le 26 septembre 2021. Stephane Lemouton / Bestimage

Sarah Knafo à Asnières le 26 septembre 2021. Stephane Lemouton / Bestimage

Eric Zemmour et Sarah Knafo se « fascinent l’un l’autre »

La scène se déroule à l’Espace Molitor, dans le 16e arrondissement de la capitale, le 14 juillet. Après une réunion avec une cinquante de soutiens, Eric Zemmour ne bavarde qu’avec les personnes présentées par Sarah Knafo, snobant le reste des militants. Une maladresse bien remarquée par certains participants. Philippe de Villiers est de ceux qui n’apprécient pas vraiment la mainmise de la conseillère sur son ami. « Ils se fascinent l’un l’autre. Ça finira mal« , prédit le fondateur du Puy du Fou, cité dans le livre d’Etienne Girard.

D’autres se montrent toutefois bien moins inquiets par leur complicité. « Éric écoute Sarah et Sarah écoute Éric. Ils forment un parfait binôme« , résumait récemment Paul-Marie Coûteaux, ex-député européen souverainiste et ami de l’essayiste, dans Valeurs actuelles. Le temps dira qui avait raison.

Eric Zemmour est-il prêt à se porter candidat à la présidentielle de 2022 ? Dans un article publié par L’Express, mercredi 27 octobre 2021, Étienne Girard, l’auteur de l’ouvrage Le Radicalisé, dévoile la funeste prédiction de Philippe de Villiers.

L’élection présidentielle de 2022 n’a jamais été aussi proche. Si certains politiques se sont déjà portés candidats, à l’image de Jean-Luc Mélenchon ou de Marine Le Pen, d’autres peinent à se déclarer. Le nom d’Eric Zemmour fait couler l’encre des journaux et pourtant, personne ne saurait dire si le polémiste brigue officiellement une candidature. Dans tous les cas, l’ancien homme fort de Laurent Ruquier – le journaliste a été le chroniqueur de l’émission On n’est pas couché sur France 2 pendant plusieurs années, semble avoir commencé sa campagne. Ce dernier s’est doté d’une équipe solide, à commencer par l’énarque Sarah Knafo, sa jeune conseillère qui le suit dans tous les meetings. D’autres personnalités semblent également supporter l’éditorialiste sans pour autant encourager une potentielle candidature.

« Cette campagne, cela peut devenir quelque chose d’énorme ou cela peut devenir quelque chose de terrible« 

Mercredi 27 octobre 2021, L’Express a publié les bonnes feuilles de l’ouvrage d’Étienne Girard, Le Radicalisé (Seuil), sur son site. Selon l’auteur, celui qui ne s’est pas encore porté candidat semble un peu frileux. Le 14 juillet 2021, Eric Zemmour a réuni une cinquantaine de soutiens à l’Espace Molitor de Paris sans pour autant tous les saluer. « La plupart des militants en sortent rassérénés, mais certains cadres ont noté qu’avant et après l’allocution, Zemmour est resté auprès de Sarah Knafo, ne bavardant qu’avec les personnes qu’elle lui présentait. Il n’a pas fait le tour de la salle pour discuter avec ses soutiens, dont certains le rencontrent pour la première fois. Un impair diplomatique sans conséquence quand on est journaliste, plus problématique venant d’un futur candidat à la présidentielle« , rapportent nos confrères.

Eric Zemmour est-il finalement prêt pour devenir le futur chef de l’État ? Selon une source présente lors de l’événement, la progression reste conséquente afin que la candidature de ce dernier soit crédible. »Cette campagne, cela peut devenir quelque chose d’énorme ou cela peut devenir quelque chose de terrible« , peut-on lire. D’autant que même ses plus proches amis, comme Philippe de Villiers, ne semblent pas tout à fait convaincu de la réussite du projet. « L’ancien député européen d’extrême droite se tient en marge de l’initiative. Il a remarqué la mainmise de Sarah Knafo sur le dispositif, y voit un vice rédhibitoire » précise Étienne Girard. Et Philippe de Villiers de prédire : « Ils se fascinent l’un l’autre. Ça finira mal« .

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article