Filmer des procès... pour l'Histoire

Publié le par Deutsche Welle

En Allemagne, il est interdit de filmer les procès. En France, c'est parfois autorisé. Des chercheurs réfléchissent à l'intérêt de produire des archives filmiques dans des salles d'audience, pour les historiens de demain. 

Filmer des procès... pour l'Histoire

Filmer les procès. C’est autorisé dans certains cas en France. C’est interdit en Allemagne. 

Qu’apporte l’archive filmique ? Comment protéger les droits du prévenu et des témoins ? 

On en discute cette semaine avec Fabien Théofilakis, historien actuellement au Centre Marc Bloch à Berlin, et maître de conférence à l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne.

Il a co-organisé une exposition et une journée d’étude sur le filmage des grands procès. Il a notamment beaucoup travaillé sur le procès Eichmann, haut dignitaire nazi jugé à Jérusalem en 1961. 

Droits et Libertés est une émission préparée, produite et présentée par Sandrine Blanchard.

Avec un merci particulier cette semaine à Fabien Théofilakis.

>>> Pour aller plus loin, vous pouvez suivre ce-dessous, sur la chaîne YouTube de l'ambassade de France à Berlin, une visite guidée de l'exposition de l`Institut français de Berlin 2021 avec la commissaire et conservatrive du patrimoine Martine Sin Blima-Barru et l`historien Fabien Theofilakis 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article