Présidentielle: comment Éric Zemmour étoffe-t-il son équipe?

Publié le par BFMTV par Fanny Rocher

Si le polémiste n'a toujours pas officiellement déclaré sa candidature à l'élection présidentielle de 2022, son équipe de campagne s'y prépare, entre recherche de parrainages et maillage territorial.

Présidentielle: comment Éric Zemmour étoffe-t-il son équipe?

"Bien sûr, on y pense, évidemment. On s'y prépare". Si Éric Zemmour n'a toujours pas officialisé sa candidature dans la course à l'Élysée, le polémiste est prêt. Crédité de 17% dans une étude Harris interactive pour Challenges publiée ce mercredi, l'ancien chroniqueur de CNews se qualifie pour la première fois au second tour de la présidentielle, une place longtemps occupée par Marine Le Pen, et devance largement la droite de Xavier Bertrand.

Celui qui est accueilli aux cris de "Zemmour président" à l'occasion de conférences, s'apparentant de plus en plus à des meetings de campagne, aime à maintenir l'incertitude. "Il n'y a pas de question de structure. La structure, ça vient après", martèle-t-il à notre micro.

Un QG de campagne en plein coeur de Paris

Pourtant, en coulisses, son équipe s'organise. Comme le révélait Le Parisien fin septembre, des informations confirmées par BFMTV, le candidat putatif dispose déjà d'un QG de campagne, situé au coeur de la capitale. Loués par les membres de l'association "Les amis d'Éric Zemmour", les bureaux du VIIIe arrondissement servent aux soutiens du polémiste de lieu de démarchage.

    "Nous appelons différents élus pour tenter d'obtenir des parrainages dans la perspective d'une éventuelle candidature", explique l'un des militants au micro de BFMTV. 500 parrainages d'élus sont en effet nécessaires pour se lancer dans la course.

Sur le terrain, ce sont les "jeunes avec Zemmour" qui tentent de convaincre. "On est en train de travailler sur un maillage territorial assez important, c'est-à-dire de monter des antennes partout en France. Là, elles sont à peu près toutes montées", détaille Wandrille de Guerpel, responsable du groupe "Génération Z" des Yvelines.

Une équipe de professionnels

En plus des militants, une véritable équipe de campagne gravite autour du polémiste. D'abord, son omniprésente conseillère, Sarah Knafo. Cette magistrate de la Cour des comptes a quitté temporairement son poste au sein de l'institution pour épauler l'éventuel candidat.

A ses côtés également, on trouve Olivier Ubéba, consultant en stratégie politique et publique, qui s'occupe notamment de la scénographie des discours. "J'apporte (à Éric Zemmour, NDLR) une expertise professionnelle sur ce type d'événements", explique-t-il à notre micro. "Je m'occupe de ça pour l'instant et je vous promets que si il y a campagne, je me tiens à son rythme à lui (...) Je ferai ce que j'ai à faire", ajoute-il.

L'auteur du Suicide français a également été discrètement rejoint par d'anciens de la Manif pour tous. Selon les informations du Point, c'est notamment le cas de l'ancien préfet Jean-Paul Bolufer, ex-directeur de cabinet de Christine Boutin.

Alors que l'entourage du polémiste confie qu'il pourrait officialiser sa candidature fin octobre ou début novembre, ce dernier aime laisser planer le doute. "C'est mon intérêt de faire durer l'ambiguïté", déclarait encore l'essayiste ce lundi, à l'occasion d'une "conférence-débat" avec le philosophe Michel Onfray au Palais des congrès de Paris.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article